Crampes abdominales, quelles sont leurs causes ?

Les maux de ventre sont un symptôme fréquent et généralement désagréable. Ils se présentent parfois sous la forme de crampes abdominales. Elles peuvent parfois indiquer un trouble de la digestion, mais en général les causes sont bénignes.

Grâce à l’alimentation et quelques aides naturelles à la digestion, nous pouvons les soulager. Découvrons dans cet article tout sur les crampes abdominales.

Qu’est-ce qu’une crampe abdominale ?

La crampe abdominale, appelée couramment « mal du ventre », est une douleur profonde, fixe ou intermittente, localisée au niveau de l’abdomen.

Elle correspond aux contractions involontaires (ou spasmes) des muscles de l’estomac ou de l’intestin, produisant une sensation similaire à celle d’une crampe musculaire.

Parfois, la douleur abdominale apparaît lorsque l’on mange, surtout si le repas est trop copieux ou si l’on mange trop vite ou sous pression ; dans ces cas, la douleur peut s’accompagner de gaz ou d’une sensation de lourdeur, signes d’une mauvaise digestion. Éventuellement, elles peuvent se présenter de façon aléatoire et isolée, sans récidive. 

Les crampes abdominales peuvent aussi être associées à une maladie digestive ou une intolérance alimentaire, pour cela, toute douleur du ventre qui est persistante ou trop intense doit vous amener à consulter votre médecin.

Comment savoir d’où provient ma douleur ?

La localisation des crampes abdominales nous permet parfois de préciser leur cause ou au moins d’identifier quel organe pourrait être touché :

  • Une douleur située en la partie haute du ventre, au centre ou un peu à gauche (dans l’épigastre), concerne généralement l’estomac. Il s'agit des douleurs d'estomac.
  • Une douleur qui touche la zone autour du nombril peut correspondre à une crampe de l’intestin grêle.
  • Quand la douleur est située sur l’un des côtés ou parfois dans la partie basse du ventre, elle pourrait correspondre au côlon (gros intestin).
  • Si la douleur se localise sous les côtes, au droit du ventre, l’origine pourrait être hépatique ou biliaire.
  • Certaines douleurs peuvent être diffuses (concernant une grande partie ou tout le ventre), d’autres peuvent être mal localisées. Dans ces cas, la cause doit être clarifiée à travers l’examen médical.
  • Chez la femme, les douleurs pelviennes (en bas du ventre), peuvent nous induire en erreur : l’origine de ces maux pourrait être gynécologique, touchant les ovaires ou l’utérus par exemple. L’examen clinique et parfois l’échographie pourraient donner plus d’indices sur la véritable cause de la douleur.

Quelles sont les causes des crampes abdominales ?

L’alimentation

Le plus souvent, les troubles de la digestion peuvent engendrer des maux de ventre ; ils se caractérisent par des crampes abdominales qui apparaissent quelques minutes à quelques heures après les repas, et le plus souvent se calment spontanément au bout de quelques minutes.

Certaines de nos habitudes alimentaires peuvent être responsables des crampes abdominales. Par exemple : si l’on mange trop rapidement, on avale de l’air (aérophagie), ce qui dilate l’estomac et produit des ballonnements et des douleurs ou bien si l’on ne mâche pas suffisamment, le système digestif doit faire trop d’effort pour digérer les gros morceaux, et cela se traduit aussi par des crampes.

La digestion peut aussi être difficile quand les repas sont trop copieux, et encore plus s’ils sont riches en graisses. Dans ces cas, une sensation de lourdeur, des ballonnements et parfois des crampes abdominales sont signe d’une surcharge du système digestif.

Il existe quelques aliments qui sont fermentescibles, c’est-à-dire que leurs glucides ne sont ni absorbés ni dégradés par les bactéries de l’intestin et produisent des acides et du gaz. C’est le cas par exemple des légumineuses (pois chiches, haricots, fèves) et la famille des choux. Ils sont à l’origine d’une distension abdominale, des crampes intenses et souvent des flatulences.

La consommation régulière de boissons gazeuses ou de chewing-gums favorise également la production de gaz, et chez les personnes plus sensibles, des maux de ventre.

Enfin, certaines personnes ont des intolérances, pouvant présenter parfois des crampes abdominales après avoir mangé certains aliments. Le lactose, les polyols et les produits contenant du gluten sont parfois responsables d’une triade clinique : crampes, gaz et diarrhées.

Le stress

Le stress peut déclencher ou aggraver les crampes abdominales. Il s’associe aux spasmes des muscles lisses de l’intestin, responsables des crampes. Il peut également augmenter la sécrétion d'acide par l’estomac, ce qui produit des sensations de brûlure d'estomac.

La grossesse

Lors de la grossesse, la production de progestérone ralentit le transit et stimule la production de gaz, pour cela la constipation et les ballonnements sont des symptômes fréquents. Les crampes d’origine digestive sont souvent passagères ; si elles persistent ou si elles se situent en bas du ventre, il est toujours préférable de consulter votre médecin, il pourrait s’agir éventuellement des contractions utérines.

Des infections

Les maladies infectieuses du tube digestif sont moins courantes dans les pays développés, mais sont responsables d’un tableau clinique typique : crampes abdominales, fièvre, nausées, vomissements et parfois de diarrhées aqueuses ou sanglantes. 

Les infections les plus fréquentes sont la gastro-entérite (d’origine virale), les TIAC ou toxi-infections alimentaires (causée par des bactéries ou leurs toxines) et les parasites (comme l'amibiase ou la giardia).

Des pathologies digestives

L'appendicite

Le tableau clinique de l'inflammation de l'appendice est assez typique : une importante crampe abdominale, surtout en bas et à droite du ventre, souvent accompagnée de crampes des muscles abdominaux, de la fièvre et parfois d’une sensation de mal-être. Son traitement chirurgical est urgent. 

La cholécystite

C’est l’inflammation de la vésicule biliaire ; elle se caractérise par des crampes d’apparition subite, de forte intensité, localisées sous les côtes au droit du corps. Elle constitue aussi une urgence médicale. 

Le syndrome de l’intestin (ou côlon) irritable

C’est une cause fréquente de crampes abdominales, qui présente aussi des phases de constipation et des phases de diarrhée en alternance. Les mesures hygiéno-diététiques, le rééquilibrage du microbiote et la gestion du stress sont les piliers de son traitement. 

Les maladies inflammatoires de l’intestin

La maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique sont deux pathologies chroniques qui attaquent la muqueuse l’intestin. Elles se manifestent par des crises de diarrhées (parfois sanglantes), des crampes abdominales intenses et une perte de poids. À cause de leur sévérité, ces maladies doivent être prises en charge par un médecin gastroentérologue. 

L’occlusion (ou obstruction) intestinale

L’interruption partielle ou totale de l'activité de l'intestin est une urgence médicale.

Le transit des selles et des gaz est bloqué et cela produit des crampes abdominales intenses et intermittentes, des nausées ou des vomissements et parfois de la fièvre. 

Comment soulager les crampes abdominales ?

Il existe des alternatives visant à calmer la douleur ou à réduire les gaz à un moment donné, mais si nous souhaitons attaquer les causes des crampes abdominales et éviter les récidives, il est conseillé de suivre quelques mesures hygiéno-diététiques et très souvent, les complémenter des aides naturelles à la digestion.

L’alimentation et l’atténuement des crampes abdominales

Comme nous l’avons vu, l’alimentation joue un rôle important dans l’apparition des crampes abdominales. Mais ce que nous mangeons est aussi responsable de notre bien-être digestif.

Faites le choix naturel : mangez des fruits et des légumes de saison, des céréales brutes et des sources de protéines variées (viandes, volaille, poisson, œufs...). Et utilisez des formes de cuisson nécessitant peu de graisses : à l’eau, à la vapeur, au four, grillées, etc.

Si vous n’êtes pas habitué aux produits riches en fibres, démarrez en douceur, par exemple : essayez d’abord les produits semi-complets avant de passer aux complets, favorisez les légumes cuits et mangez les nouveaux aliments en petite quantité. Cela permettra à vos intestins de s’adapter aux fibres, en limitant le risque de ballonnements ou de crampes abdominales.

Évitez de consommer des repas trop copieux et surtout, mangez-les lentement et dans le calme : mâchez bien chaque bouchée et dégustez votre repas, cela stimulera les enzymes de la digestion. Avalez en douceur, afin de limiter l’aérophagie.

Surveillez votre digestion et l’apparition des éventuelles intolérances individuelles. Portez spéciale attention aux :

  • Aliments fermentescibles, parfois irritants de l’intestin : légumineuses, choux, brocoli, chou-fleur, navet, oignon, topinambour.
  • Aliments trop riches en fibres : salades en grosse quantité, fruits secs, graines, blé complet et ses dérivés.
  • Matières graisses cuites, qui sont peu digestes et aliments trop gras : fritures, sauces, viandes grasses, charcuteries, viennoiseries…
  • En cas d’intolérance au lactose : laits de tout type, certains yaourts et fromages, crèmes glacées, boissons à base de lait, etc.
  • Enfin, en cas d’intolérance au gluten : les produits à base de blé (pains, pâtes, semoule), seigle, orge et avoine.

Et rappelez-vous que la santé mentale est en lien étroit avec la santé digestive : ne laissez pas de côté une bonne gestion de votre stress ! Mangez tranquillement, loin du stress… Et pratiquez des activités que vous appréciez : yoga, méditation, marche, danse… 

La phytothérapie et les huiles essentielles pour soulager les crampes abdominales

Les huiles essentielles

Certaines huiles essentielles peuvent vous aider à calmer les maux de ventre parce qu’elles permettent de diminuer les spasmes à l’origine de ces douleurs.

Elles peuvent s’appliquer sur la peau, en massage sur la partie concernée et sur le plexus solaire, après avoir dilué quelques gouttes d'huile essentielle dans une huile végétale.

En interne, elles peuvent être prises à raison de 2 gouttes sur un comprimé neutre avec un verre d’eau, pendant les repas ou ponctuellement quand vous avez mal au ventre. Ceci peut être réalisé sous forme de cure de 10 jours ou en cas de spasmes et de ballonnements.

Certaines huiles essentielles (H.E) peuvent contribuer au maintien d’une bonne digestion : 

  • l’H.E de menthe poivrée : cette huile contribue au fonctionnement normal de l’estomac et l’intestin et aide à soutenir la digestion.
  • H.E de Badianier de Chine, Badiane de Chine ou Anis étoilé de Chine, favorise le confort digestif apaise les crampes intestinales.

VOUS AUREZ BESOIN DE

huile essentielle de menthe poivrée bio

Huile essentielle Menthe Poivrée Bio

 A une influence positive sur la santé intestinale

Aide à la digestion

100 % biologique

Fabrication française

La phytothérapie

Les infusions de certaines plantes sont utilisées pour calmer les spasmes responsables des crampes abdominales :

  • La valériane et les fleurs de camomille romaine réduisent les troubles et les spasmes du système digestif et favorisent l'activité gastro-intestinale. 
  • Le fenouil, frais ou en graines, aide à améliorer la digestion et soulage les flatulences et les spasmes intestinaux.
  • Les feuilles de basilic tropical peuvent être utilisées pour faciliter la digestion.
  • La matricaire aide également à soutenir le traitement de divers symptômes digestifs tels que les spasmes, la distension abdominale, les flatulences et l'éructation.
  • La prêle des champs possède aussi des propriétés apaisantes, qui aident à réduire les spasmes.

Ces infusions se préparent à raison de 5 à 10 grammes de produit par tasse ; elles peuvent être prises d’une à trois fois par jour, idéalement après les repas, pour mieux profiter de leurs effets digestifs.

Le charbon végétal

Il est connu pour sa capacité d'absorber les gaz intestinaux et de réduire la fermentation et donc la production des gaz, à l’origine des flatulences et des crampes abdominales.

Le charbon végétal peut être utilisé ponctuellement en cas de ballonnements, parfois douloureux ou sous forme de cures sur 7 à 14 jours. La dose recommandé pour les adultes et les adolescents est de 25 à 100 grammes et pour les enfants, de 0,5 à 1 grammes par Kg de poids. Il est disponible en poudre ou en gélules.

En conclusion

Les crampes abdominales sont des symptômes très fréquents et sont souvent signe d’un trouble digestif. Bien que les soulager nous semble le plus urgent, connaître et traiter les causes est essentiel pour limiter les récidives.

À ce propos, le soin apporté à la qualité de l’alimentation vous permettra d’avoir une meilleure digestion et de calmer les crampes abdominales, ainsi que d’autres gênes qui peuvent les accompagner telles que les ballonnements, les aigreurs ou les troubles du transit.

Les huiles essentielles et la phytothérapie ont aussi démontré des bienfaits sur la sphère digestive et sont le complément idéal pour calmer les crampes abdominales.

Vous pouvez aussi compter sur des alternatives contre les gaz et les spasmes, comme le charbon végétal par exemple.

Soyez vigilant si la douleur abdominale est trop intense ou si elle persiste, consultez votre médecin.

 

Rossana DE JONGH

Diététicienne – Nutritionniste