Soulagez votre système digestif après les fêtes

Voici venir le mois de Janvier. En plus de l'hiver qui est maintenant bien installé, vous avez bien profité des fêtes de fin d'année et surtout, de tous les bons plats gourmands qui vont avec. Quelle belle période ! Mais notre organisme arrive à un moment de l'année où il peut être fragilisé. En effet, avec le froid et le manque de lumière, votre corps dépense déjà beaucoup de ressources pour surmonter le climat. Vous vous sentez déjà peut-être fatigué, voire déprimé. Les excès alimentaires, de boisson et les nuits courtes, ne vont pas vous aider à bien démarrer l'année. 

Voici quelques conseils pour soulager votre système digestif et retrouver un peu d'énergie après les fêtes. 

Hiver rime avec confort et réconfort ! 

Le mois de Janvier est le mois des bonnes résolutions, mais il est surtout idéal pour "cocooner" et se chouchouter. Ce n'est donc pas en hiver que l'on va demander à son organisme des grands changements. En effet, ce dernier va naturellement consacrer une plus grande partie de son énergie à maintenir la température corporelle, au détriment d'autres fonctions qui tourneront au ralenti. Il n'est donc pas question ici de penser à modifier toutes ses habitudes alimentaires, à vouloir perdre du poids, à se mettre au sport ou encore à pousser son corps à éliminer. À cette période de l'année, il est bien de prendre le temps pour soi, de se recentrer sur son foyer, de se reposer, ainsi que de préparer le renouveau et les changements du printemps. 

L'impact d'une alimentation trop riche sur notre système digestif et sur l'immunité

Ce n'est pas un repas bien gras et riche une fois de temps en temps qui va devenir problématique. Le problème se pose si cela devient trop fréquent et/ou si vous rencontrez des troubles digestifs. Les lipides vont exercer une pression plus importante sur le système digestif, notamment car ce sont des nutriments plus lents à digérer et qui demandent plus de ressources. En effet, leur décomposition nécessitera l'intervention d'enzymes, de bile et d'acide gastrique. Quand les lipides sont en excèsou qu'au moins une de ces ressources nous fait défaut, la digestion va se compliquer et engendrer certains troubles connus, comme des ballonnements, des nausées, des troubles du transit, des douleurs, des spasmes ou encore une lourdeur digestive générale. 

Les "mauvaises" graisses en excès que l'on peut retrouver notamment dans l'alimentation industrielle, peuvent également avoir un impact négatif sur l'équilibre du microbiome et donc parallèlement, sur l'immunité. De plus, le corps dépensera beaucoup d'énergie dans la digestion, énergie qu'il ne mettra pas à disposition des défenses naturelles. Or, nous avons besoin de conserver un système immunitaire performant pendant la saison hivernale. Il sera donc important de soulager le système digestif et de soutenir le microbiote intestinal. 

Et le foie dans tout ça ? 

S'il y a un organe de l'appareil digestif qui va accuser le contrecoup des fêtes de fin d'année, c'est bien le foie. L'hiver n'arrange rien, notre foie ayant juste envie de ralentir le rythme. Tenant un rôle de premier plan en matière de digestion, il est notamment responsable du métabolisme des gras. En effet, il permet leur assimilation, les transforme, en fabrique d'autres et régularise leur concentration dans le sang. Les repas riches vont donc lui demander davantage de travail, alors qu'il fonctionne en sous régime. 

Si vous vous servez quelques verres ou que vous abusez de la bouteille, c'est le foie qui trinque aussi. L'alcool que l'on ingère va être pratiquement entièrement absorbé. Seulement environ 10% sera éliminé par les reins ou encore les poumons. Le reste sera acheminé vers le foie, qui sera capable de le dégrader à l'aide de deux enzymes. Cependant, selon la santé du foie et de sa capacité à dégrader l'alcool, les enzymes seront plus ou moins rapidement saturées. De plus, lors de ce processus, le foie va produire certaines molécules qui vont induire un stress oxydatif particulièrement toxique pour les cellules hépatiques. L'alcool reste mauvais pour le foie, même à petites doses, surtout si vous souffrez de faiblesse hépatique.

Quelques conseils pour récupérer après les fêtes

On commence la journée en douceur...

Le lendemain des fêtes, réveillez doucement votre organisme en commençant par boire un peu d'eau, de préférence tiède/chaude. Idéalement, prenez une bonne tisane digestive et dépurative, qui agira sur le foie et la production de bile, avec une légère action détoxifiante et drainante. Le Desmodium, le Chardon-marie, l'Artichaut ou encore le Curcuma seront des alliés de choix pour soutenir et soulager la fonction digestive.

On met du vert dans son assiette et on fait le plein de nutriments...

Parallèlement, mettez votre système digestif au repos, en prenant des repas légers et équilibrés. Tournez-vous vers les aliments qui faciliteront votre digestion, comme les légumes et les fruits, riches en fibres et en antioxydants. Pour soulager davantage la digestion, vous pouvez consommer vos légumes et fruits frais sous forme de jus.

Piochez dans vos aromates et épices douces aux vertus digestives, comme la Coriandre, le Fenouil, le Basilic, le Thym, le Romarin, le Persil, l'Anis, le Carvi, le Curcuma, le Cumin, le Gingembre ou encore la Ciboulette.

Certains compléments alimentaires peuvent vous aider...

Des compléments alimentaires naturels, comme le Charbon Végétal Actif, peuvent vous aider à soulager les ballonnements et à réduire l'excès de flatulence après les repas. 

Les superaliments peuvent également être de la partie pour faire le plein de nutriments et d'antioxydants, afin d'accompagner le nettoyage naturel de l'organisme, mais aussi de soutenir et renforcer votre organisme cet hiver. Faites-vous plaisir avec l'Ortie, les Baies de Goji, la Spiruline ou encore l'Aronia, source d'antioxydants. 

Après les excès alimentaires, vous pouvez également faire une cure de probiotiques. Ces derniers, bénéfiques pour le bien-être intestinal, viendront réensemencer le microbiote, afin d'entretenir son équilibre, de favoriser un transit régulier et de soutenir le système immunitaire. 

et puis...

Buvez beaucoup d'eau, mais en dehors des repas pour ne pas perturber la digestion. L'eau permettra d'aider au nettoyage de l'organisme, mais également à éliminer les excès de sel. 

On s'active, mais pas trop... 

Pensez à bouger, sans effort intensif. Une bonne balade d'environ 30 minutes permet de favoriser la digestion, notamment en faisant circuler le sang et l'énergie, en plus d'évacuer le stress.   

Une digestion difficile peut mobiliser jusqu'à 30% de notre énergie, d'où la fatigue après un repas trop lourd. Suite à votre balade digestive, pensez également à prendre du temps pour vous chouchouter et vous reposer.