Quelles sont les vitamines recommandées pour les bébés ?

Les vitamines pour les bébés sont indispensables à leur croissance, à la reproduction cellulaire et au bon fonctionnement de tous les organes. Ces nutriments doivent être apportés obligatoirement par l’alimentation car l’organisme, quel que soit notre âge, ne peut fabriquer la plupart d’entre elles.

Qu’est-ce que les vitamines ?

Les vitamines sont des substances organiques, n’ayant aucune valeur énergétique, mais qui sont nécessaires à l'organisme et que nous ne pouvons pas synthétiser en quantité suffisante pour notre survie. Elles doivent donc impérativement être fournies par notre alimentation.

S’il est privé d’une seule de ces vitamines, l’organisme se dégrade progressivement et apparaissent alors des troubles liés à la carence vitaminique. Les 13 vitamines permettent l’utilisation des protéines, glucides, lipides et des sels minéraux. Elles interviennent dans l’activation de nombreuses réactions chimiques indispensables au bon fonctionnement du corps humain. 

Même à doses infimes quelques microgrammes (μg) pour certaines, toutes les vitamines se trouvent dans les différents aliments. Mais aucun aliment ne les contient toutes. D’où la nécessité d’une alimentation variée et de prendre, parfois, des suppléments.

Elles existent aussi sous forme de compléments alimentaires qu’il est parfois utile d’absorber, uniquement sur conseil d’un naturopathe ou d’un médecin. 

Classification

Il existe 13 vitamines, classées en deux groupes :

  • les vitamines liposolubles (elles ont besoin des lipides pour être absorbées) : A, D, E, K ;
  • les vitamines hydrosolubles (elles sont solubles dans l’eau) : B1, B2,B3 (ou PP), B5, B6, B8, B9, B12, C.

Les vitamines, primordiales pour bébé

Toutes les vitamines sont importantes et nécessaires au bon développement et à la survie d’un bébé. Une carence, dès le plus jeune âge, peut avoir des effets néfastes et permanents sur le développement cérébral et/ou moteur des bébés.

Presque toutes les vitamines sont apportées en quantité suffisante dans l’alimentation par l’allaitement ou par le lait maternisé.

La vitamine A

Elle contribue au maintien de muqueuses normales, au maintien d'une vision normale ainsi qu’au maintien d'une peau normale. Elle joue un rôle dans la spécialisation cellulaire, essentiel pour maintenir des taux suffisants de chaque type de cellule du corps.

La vitamine A contribue au fonctionnement normal du système immunitaire et contribue au métabolisme normal du fer

On recommande 300 μg/jour de Vitamine A pour les bébés et 500 μg /jour pour les enfants entre 1 et 3 ans.

Si votre bébé est allaité, des vitamines D et K vous sont, en général, prescrites par le médecin qui suit votre bébé. Si votre bébé est nourri au lait artificiel, on vous donnera également de la vitamine D, car le lait artificiel ne contient pas assez de cette vitamine.

Les vitamines B

Les vitamines du groupe B contribuent au métabolisme des glucides et des protéines, favorisant la croissance de l'enfant.

La vitamine B1

On la connaît aussi sous le nom de Thiamine. Elle contribue à un métabolisme énergétique normal, au bon fonctionnement du système nerveux, à des fonctions psychologiques et cardiaques normales.

Cette vitamine étant nécessaire au métabolisme des glucides, les besoins quotidiens varient donc en fonction des besoins énergétiques. Un apport quotidien est indispensable car l’organisme n’a pratiquement pas de réserves. Cette vitamine est très fragile, elle est facilement détruite par l’oxydation et la chaleur.

On recommande 0,2 mg/jour de B1 pour les nourrissons et 0,4 mg/jour pour les enfants entre 1 et 3 ans. 

La vitamine B2

On la nomme aussi Riboflavine. Elle contribue au maintien des globules rouges normaux et protège les cellules contre le stress oxydatif. Elle aide à réduire la fatigue et à maintenir un métabolisme énergétique et en fer normal. Sans elle, il est difficile de faire fonctionner normalement le système nerveux et la vision. Elle permet le maintien des muqueuses et d'une peau normale.

La vitamine B2 résiste bien à la chaleur, à l’oxydation et aux acides, mais est sensible à la lumière surtout aux UV. On l’utilise sous sa forme synthétique comme colorant alimentaire (jaune) : E101.

On recommande 0,4 mg/jour de B2 pour les bébés et 0,8 mg/jour pour les enfants entre 1 et 3 ans pour couvrir leurs besoins nutritionnels.

La carence en vitamine B2 est très rare, car cette vitamine est très fréquente dans l'alimentation.

La vitamine B3

Cette vitamine porte plusieurs noms chimiques : niacine, acide nicotinique, nicotinamide et PP. Elle contribue à réduire la fatigue et participe à un métabolisme énergétique normal. Elle participe également à des fonctions psychologiques normales et au fonctionnement normal du système nerveux. Elle agit dans le maintien d'une peau normale.

Le corps humain est capable de synthétiser de la vitamine B3 en petites quantités, à partir du tryptophane, mais à condition que la flore intestinale soit de qualité et que l’alimentation contienne suffisamment des vitamines B2, B6 et de magnésium.

On recommande 3 mg/jour de B3 pour les nourrissons et 6 mg/jour pour les enfants entre 1 et 3 ans.

La vitamine B5

Ou acide pantothénique. L'acide pantothénique contribue à la synthèse normale et au métabolisme normal des hormones stéroïdes, de la vitamine D et de certains neurotransmetteurs, mais aussi à réduire la fatigue et à avoir métabolisme énergétique normal.

La vitamine B5 est très présente dans quasiment tous les aliments, mais l’industrialisation alimentaire rend la carence possible même si elle peut être synthétisée par la flore intestinale.

On recommande 2 mg/jour de B5 pour les bébés et 2,5 mg/jour pour les enfants entre 1 et 3 ans.

La vitamine B6

La vitamine B6 contribue au fonctionnement normal du système nerveux, à réguler l'activité hormonale et au métabolisme normal de l'homocystéine (un acide aminé). Elle permet de réduire la fatigue et contribue à un métabolisme énergétique normal. Elle intervient dans le fonctionnement normal du système immunitaire et la formation normale de globules rouges. Elle contribue au métabolisme normal des protéines et du glycogène.

La vitamine B6 active environ une soixantaine de réactions enzymatiques.

On recommande 0,3 mg/jour de B6 pour les nourrissons et 0,6 mg/jour pour les enfants entre 1 et 3 ans

La vitamine B8

Elle porte aussi le nom de biotine. Absorbée dans l’intestin, stockée dans le foie, c’est la vitamine de la peau et des cheveux. Elle contribue à un métabolisme énergétique normal et au métabolisme normal des macro-nutriments. Elle intervient aussi dans des performances intellectuelles normales.

La carence en vitamine B8 est rare, parce que l’organisme fabrique de la vitamine B8 (par les bactéries du tube digestif) et parce qu’elle est très présente dans l’alimentation.

On recommande 6 μg/jour de Vitamine B8 pour les bébés et 12 μg /jour pour les enfants entre 1 et 3 ans.

La vitamine B9

On la connaît aussi sous le nom acide folique ou folates.

L’acide folique et les folates sont deux noms pour désigner la vitamine B9, la dénomination sert juste à différencier la B9 que l’on trouve dans les compléments alimentaires (acide folique) de la vitamine B9 que l’on trouve naturellement dans les aliments (folates).

La supplémentation en acide folique est fortement recommandée pendant les premiers mois de la grossesse car elle augmente le statut maternel en folates. Un déficit en folates chez la mère augmente les risques d'apparition d'anomalies du tube neural chez le fœtus en développement (spina bifida). Les folates contribuent à la croissance des tissus maternels durant la grossesse.

La vitamine B9 contribue au métabolisme normal de l'homocystéine et à des fonctions psychologiques normales. Les folates permettent de réduire la fatigue et joue un rôle dans le processus de division cellulaire. Elle entre en jeu dans la synthèse normale des acides aminés et le fonctionnement normal du système immunitaire.

On recommande 70 μg/jour de Vitamine B9 pour les nourrissons et 100 μg /jour pour les enfants entre 1 et 3 ans. Pendant la grossesse et l’allaitement on recommande 400 μg /jour. Il existe des compléments à base de vitamine B9 naturelle.

La vitamine B12

C’est une vitamine qui est présente dans les compléments qui visent à redonner de l’énergie, mais qui est aussi donnée aux végétariens et végétaliens. Elle contribue au fonctionnement normal du système nerveux, à réduire la fatigue, à la division cellulaire, à la formation normale de globules rouges, à un métabolisme énergétique normal et au fonctionnement normal du système immunitaire.

Dans l’alimentation, la vitamine B12 se trouve uniquement dans les produits d’origine animale. Cependant, il existe des compléments issus de bactéries cultivées sur des substrats d’origine non-animale, comme, par exemple, B12 FORM.

On recommande 0,8 μg/jour de Vitamine B12 pour les enfants entre 1 et 3 ans.

La vitamine C

Cette vitamine doit son autre nom, acide ascorbique, à la maladie que sa carence grave provoque : le scorbut. La vitamine C contribue au fonctionnement normal du système nerveux, au fonctionnement normal du système immunitaire, à un métabolisme énergétique normal et à réduire la fatigue. La vitamine C accroît l'absorption de fer, contribue à protéger les cellules contre le stress oxydatif, contribue à la régénération de la forme réduite de la vitamine E.

Si la carence de la vitamine C est extrême, elle entraîne une maladie, le scorbut, très rare de nos jours. Les subcarences amèneront de la fatigue, un déchaussement des dents, le saignement des gencives, une moins bonne résistance aux infections et une moins bonne cicatrisation.

On recommande 50 mg/jour de Vitamine C pour les bébés et 60 mg /jour pour les enfants entre 1 et 3 ans pour couvrir leurs besoins nutritionnels.

La vitamine D

Elle était autrefois appelée vitamine antirachitique. Aujourd’hui on la nomme aussi calciférol.

La vitamine D a deux origines :

  • la vitamine D2 (ergocalciférol), produite par les végétaux  et
  • la vitamine D3 (cholécalciférol), d’origine animale.

L’organisme humain sait transformer la vitamine D2 en vitamine D3. Nous pouvons synthétiser la vitamine D au niveau de l’épiderme, sous l’action des UVB.

La vitamine D est nécessaire au développement, à l’entretien et à la bonne minéralisation des os. Elle contribue à l’absorption du calcium et du phosphore au niveau intestinal, et leur fixation sur la trame osseuse. Elle est indispensable pour le fonctionnement neuronal et musculaire et pour la coagulation. Elle participe au bon fonctionnement du système immunitaire.

La carence en vitamine D est très fréquente dans la population française, avec des différences importantes selon les régions plus ou moins ensoleillées.

Pour les bébés, poursuivre la lecture de l’article.

La vitamine E

Elle contribue à protéger les cellules contre le stress oxydatif.

On recommande 4 mg/jour de Vitamine E pour les nourrissons et 6 mg /jour pour les enfants entre 1 et 3 ans.

La vitamine K

La vitamine K contribue à une coagulation sanguine normale et au maintien d'une ossature normale.

Elle existe sous 3 formes :

  • la vitamine K1 que l’on trouve dans les végétaux
  • la vitamine K2 synthétisée par les bactéries du gros intestin
  • la vitamine K3 qui est une vitamine de synthèse.

On recommande 15 μg/jour de Vitamine K pour les enfants entre 1 et 3 ans.

La vitamine D chez le nourrisson

Pour les bébés, la vitamine D est fortement recommandée en complémentation. La croissance des os, rapide des bébés nécessite d’utiliser beaucoup de vitamine D car elle participe à leur solidité via la minéralisation des os et des dents, essentielle pour le maintien d’une ossature normale.

Elle contribue au maintien d'une ossature normale et réduit le risque de chute associé à l'instabilité posturale et à la faiblesse musculaire. 

Elle intervient aussi dans la bonne assimilation du calcium et du phosphore dans les intestins. Tous les deux ont un rôle essentiel pour prévenir la perte de densité osseuse qui ne frappe pas que les personnes plus âgées.

La vitamine D contribue au fonctionnement normal du système immunitaire et joue un rôle dans le processus de division cellulaire et donc de son renouvellement.

Elle est bien présente dans les poudres de lait maternisé, mais pas en assez grande quantité. Par la suite, lors de la diversification, on la retrouve dans certains aliments, mais la aussi, pas assez. 

Elle est naturellement fabriquée par l'organisme quand nous sommes dehors, en particulier les jours de soleil puisqu’elle se synthétise sous l’influence des rayons UV.

Mais que ce soit en hiver ; car là nous sommes moins dehors et que les rayons sont plus faibles, ou en été, puisque nous protégeons nos bébés du soleil (à juste titre), le besoin en vitamine D est important via l’alimentation et une supplémentation.

Il faut aussi songer au fait que plus votre bébé a la peau foncée, plus il aura besoin d’apports complémentaires en vitamines D car les rayons ultraviolets du soleil pénètrent moins sa peau qui est protégée par la mélatonine. Il en est de même pour les habitants des régions très ensoleillées car nous avons l’habitude de plus protéger nos peaux avec des crèmes solaires que dans les régions moins ensoleillées. En particulier pour les bébés que l’on ne doit pas exposer au soleil.

Combien de vitamine D par jour pour bébé ? 

La vitamine D est recommandée, en supplémentation, pour les bébés de la naissance à 18 mois. C’est au pédiatre ou au médecin qui suit votre bébé de vous recommander la dose qui lui conviendra, mais en général elle sera d’environ 400 UI (ou 4mg) par jour pour les enfants en bonne santé (dernières recommandations européennes pour couvrir leurs besoins nutritionnels). Ce sont des gouttes à ajouter à son alimentation. Elles sont sans saveur et passeront inaperçues pour votre bébé.

Quels aliments contiennent le plus de vitamine D ?

Une fois la diversification bien engagée, et sans précipiter les introductions de nouveaux aliments, il est possible d’intégrer des aliments riches en vitamine D.

On retrouve la vitamine D dans les poissons gras (saumon, sardines, maquereau, thon, …), dans le jaune d’œuf, les champignons et les produits laitiers entiers.

La vitamine K chez le bébé

Pourquoi donner de la vitamine K au bébé ?

La carence peut exister chez le nouveau-né, car les recherches suggèrent que la vitamine K ne franchit pas correctement le placenta et l’intestin du nouveau-né n’est pas encore en mesure d’en fabriquer. À sa naissance, le bébé est à risque d’être en légère carence de vitamine K. C’est pour cela que dès la naissance, au cours du premier mois puis en prolongation le temps de l’allaitement maternel, on administre de la vitamine K au nouveau-né.

Comment donner la vitamine K1 au bébé ?

La plupart du temps, on donne une dose à votre bébé dès la naissance, pour éviter les hémorragies liées à une mauvaise coagulation. Ensuite, plusieurs doses réparties entre le 4ème jour et le 1er mois de vie de votre bébé seront prescrites par votre médecin.

Comment donner des vitamines à un bébé ?

Toutes les vitamines à donner à votre bébé existent sous forme de quelques gouttes à donner à votre bébé quotidiennement ou à des moments précis de sa vie.

Le dosage dépend du laboratoire choisi par votre médecin, mais le mode d’administration n’est pas complexe.

Attention aux excès de vitamines pour nourrissons

Comme pour tous apports médicamenteux ou vitaminés, il faut respecter les doses qui sont recommandées par des professionnels.

Malheureusement, des cas de surdosage peuvent survenir et entraîner des hypervitaminoses.

Ne négligez pas vos apports en vitamines à travers une alimentation variée et équilibrée, et n’hésitez pas à parler des vitamines pour bébé à votre médecin traitant.

 

Solange Lecoeur

Praticienne en Naturopathie & Aromathérapie