Cerveau

Compléments alimentaires pour le cerveau

Le cerveau est l'organe principal du système nerveux central. Situé dans la boîte crânienne il est, en quelque sorte, le centre de contrôle de notre corps. Il reçoit des informations en permanence provenant du corps dans son ensemble, les analyse, les traite, puis répond en émettant des signaux à destination des parties du corps concernées. Sa mission est de réguler toutes les fonctions de l'organisme et d'y faire régner l’homéostasie. Malheureusement, depuis plusieurs années, les troubles du système nerveux se multiplient et touchent de plus en plus de personnes jeunes. Il est indispensable, pour s'en prémunir, d'adopter une hygiène de vie privilégiant l'harmonie à la course aux performances qui génère un stress menaçant nos fonctions intellectuelles et notre santé dans son ensemble.

par page
    • Cerveau
    A-Trémorine

    A-Trémorine

    75 g
    Prix public : 85,00 €
    Prix membre : 68,00 €
    • Troubles de l'humeur
    Serozol

    Serozol

    120 gélules
    Prix public : 47,80 €
    Prix membre : 37,90 €
    • Mémoire
    Memorïnda

    Memorïnda

    60 gélules
    Prix public : 35,00 €
    Prix membre : 28,00 €
    • Concentration
    LTO3

    LTO3

    90 gélules
    Prix public : 36,50 €
    Prix membre : 30,90 €
    • Circulation
    Cepha complex

    Cepha complex

    60 gélules
    Prix public : 74,80 €
    Prix membre : 59,84 €
    • Thyroïde
    L-Tyrosine

    L-Tyrosine

    100 gélules
    Prix public : 49,90 €
    Prix membre : 39,90 €
  1. A-Trémorine lot de 3

    A-Trémorine lot de 3

    Lot de 3 x 75 g
    Prix public : 197,49 €
    Prix membre : 157,98 €
  2. A-Trémorine lot de 2

    Lot de 2 x 75 g
    Prix public : 159,00 €
    Prix membre : 127,20 €
    • Tonus et Energie
    Energy Blood

    Energy Blood

    40 gommes
    Prix public : 14,40 €
    Prix membre : 10,90 €
    Produit non disponible
    • Foie & Vésicule Biliaire
    Nutrigold - Phosphatidylcholine

    Nutrigold

    90 capsules
    Prix public : 52,00 €
    Prix membre : 41,60 €
    • Les incontournables
    DopaTropic - L-Dopa naturelle

    DopaTropic - L-Dopa naturelle

    132 g
    Prix public : 31,90 €
    Prix membre : 25,50 €
    • Anti-âge
    Curcuplex

    Curcuplex

    120 gélules
    Prix public : 29,00 €
    Prix membre : 23,20 €
    • Curcuma
    60, 100, 200
    Curcumaxx C + Bio

    Curcumaxx C +

    250 ml
    Prix public : 24,90 €
    Prix membre : 19,90 €

Comment fonctionne le cerveau ?

Quelques notions d'anatomie

Le cerveau humain pèse en moyenne entre 1400 et 1800 grammes. Il comprend environ 100 milliards de neurones, des cellules gliales et astrocytes. L'encéphale représente la majeure partie du cerveau humain, et comprend le cerveau, le cervelet, et le tronc cérébral. Il est séparé en deux hémisphères, droit et gauche, reliés entre eux par le corps calleux, ou la substance blanche. L'encéphale gère les comportements volontaires : percevoir, réfléchir, planifier, comprendre un langage... Le cortex cérébral ou la matière grise, est le tissu « ondulé » donnant son aspect caractéristique au cerveau.

Il se compose de quatre lobes en lien avec différentes fonctions :

  • Le lobe frontal : émotions, mémoire, certaines fonctions cognitives et motrices,
  • Le lobe pariétal : processus sensoriels, vision, toucher, audition, perception de l'espace, attention, langage,
  • Le lobe occipital : centre d'information visuelle, reconnaissance des formes et des couleurs,
  • Le lobe temporal: Mémoire, audition, vécu émotionnel

Il comprend l'hippocampe, mémoire à court terme, et l'amygdale, mémoire émotionnelle.

Ces structures composent le cerveau antérieur qui renferme en dessous :

  • Les noyaux gris centraux : coordination des mouvements / mécanisme de la récompense,
  • Le thalamus: informations sensorielles,
  • L’hypothalamus : contrôle de l'appétit, cycles veille / sommeil, comportements de défense et de reproduction.

Le tronc cérébral relie le cerveau à la moelle épinière. Il est impliqué dans le contrôle de l’état de conscience, de la motricité involontaire, des centres respiratoires, cardiovasculaires, des voies d’échanges, notamment avec le cervelet, impactant sur le tonus musculaire et la locomotion. Il intervient dans le relais des voies visuelles et auditives et joue un rôle important dans les mécanismes de récompense, dans l'humeur et dans l'équilibre du niveau de glucose dans le sang.

Le cervelet contrôle les mouvements, les processus cognitifs intervenant dans la coordination et les réflexes pavloviens. Enfin la moelle épinière établit le lien entre le système nerveux central et le reste du corps. Elle se répartit sur toute la longueur de la colonne vertébrale, au cœur des vertèbres qui la protègent. Son rôle est de véhiculer des informations sensorielles en provenance du corps. Elle génère également la réponse réflexe à une douleur.

Les paramètres essentiels pour un cerveau en bonne santé !

Un premier élément primordial : une bonne connexion !

Les acteurs principaux de la conduction électrique qui gère les mécanismes du cerveau sont les neurones. Les neurones sont des cellules nerveuses spécialisées dans la communication. Ils communiquent entre eux par des signaux électriques : l'influx nerveux. Un neurone est composé d'un corps cellulaire, de prolongements, les dendrites, et de l'axone, prolongement plus long semblable à une queue. À son extrémité se trouvent les boutons synaptiques (sortes de petites vésicules). L'influx nerveux se propage tout au long de l'axone jusqu'aux boutons synaptiques où seront libérés les neuromédiateurs ou neurotransmetteurs dans la synapse (espace entre deux neurones) en vue d'activer ou d'inhiber un second neurone qui le transmettra à son tour. Les principaux neurotransmetteurs sont la dopamine, la sérotonine, l'histamine, l'acétylcholine, le GABA, le glutamate. Les neurotransmetteurs ou neuromédiateurs ont des rôles distincts ; certains auront une action excitatrice et d'autres une action inhibitrice.

Un réseau vasculaire au top !

Le cerveau est incapable de faire des réserves.  C'est pourquoi il est doté d'un réseau vasculaire dense et complexe, capable de l'alimenter en permanence et de combler ses besoins en oxygène et en de nombreux nutriments véhiculés par le sang.

Et qu'en est-il de la méditation ?

Elle a fait son entrée à l'école et au bureau pour aider à la concentration, à l'hôpital pour la gestion des douleurs et de la dépression... Nombreux sont ceux qui la pratiquent quotidiennement et bénéficient de son effet incontesté.

Mais comment ça marche ?

Selon Antoine Lutz, chargé de recherches au Centre des Neurosciences de Lyon, la méditation provoque des changements fonctionnels dans le cerveau et induit une réorganisation de l'activité neuronale.

Les nouvelles recherches permettent de constater que la méditation est capable d'induire des modifications non seulement sur les fonctions de notre cerveau mais également sur sa structure. On a observé que le tissu du cortex préfrontal gauche s'épaississait chez les pratiquants assidus au point de compenser la fonte de la matière grise due au vieillissement.

Selon une étude publiée dans la revue Brain Behavior ans Immunity, après une journée de huit heures de méditation intensive, plus de 60 sites de méthylation (forme de modification épigénétique) ont subi des changements significatifs lié majoritairement au métabolisme et au vieillissement des cellules immunitaires. On sait donc que la méditation agit sur l'épigénome, donc sur l'ADN...

Les différents troubles et maladies du cerveau

Les troubles de la mémoire et de la concentration

Les troubles de la concentration peuvent survenir à tout moment et à tout âge pouvant dans certains cas impacter la mémoire. Un enfant semblant rêveur à l'école qui a du mal à fixer son attention, un étudiant saturé, un adulte surmené, il n'est pas rare de rencontrer ce phénomène qui prend son origine bien souvent dans le stress et dans des conditions de vie inadéquates.

Il est important de savoir distinguer un trouble passager d'une pathologie naissante .

Une maladie neurodégénérative impactant la mémoire comme la maladie d'Alzheimer, peut survenir d'une façon très insidieuse et progressive sans que la victime ne s'en aperçoive. Généralement c'est l'entourage qui donnera l'alerte et, selon les cas, elle peut faire face au déni de la personne malade retardant ainsi la prise en charge.

Les conditions pour un cerveau en bonne santé

Pour fonctionner le cerveau a besoin d’être bien oxygéné et comblé en nutriments. Pratiquer une activité physique ou sportive permet de stimuler la circulation du sang. Adopter une hygiène alimentaire de type régime méditerranéen en favorisant les aliments suivants est une bonne base en prévention :

  • Les poissons gras (sardines, maquereaux, harengs) et les huiles riches en oméga-3 favorisent la création de nouvelles connexions neuronales,
  • Les fruits et légumes frais, notamment les fruits rouges riches en antioxydants protègent des effets du vieillissement cérébral dû aux radicaux libres et ont un effet protecteur de nos facultés cérébrales,
  • Les noix, les céréales et pains complets, les purées d'oléagineux, les légumineuses, le poulet, la dinde, les fruits de mer, les œufs, assurent un apport en vitamines du groupe B notamment la vitamine B1 précurseur de l'acétylcholine dont on a constaté la carence chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, et les vitamine B6, B9 et B12 réputées pour leur rôle bénéfique sur la mémorisation,
  • Enfin les aliments riches en fer fournissent de l'oxygène et contribuent à la production de sérotonine et de dopamine ; les abats, mollusques, légumes verts, légumineuses, quinoa, graines de courge en sont particulièrement pourvus.

L'alimentation assure une excellente prévention mais peut s'avérer insuffisante dans certains cas où le trouble est installé ; une supplémentation par le biais de compléments alimentaires, source concentrée de nutriments sera conseillée pour une meilleure efficacité et une plus grande rapidité d'action.