Mémoire

Compléments alimentaires pour la mémoire

Depuis plusieurs années les dysfonctionnements de la mémoire semblent augmenter et concernent de plus en plus de monde, même les plus jeunes. Cela mérite que l'on se questionne sur les facteurs peuvent perturber la mémoire et les autres fonctions cérébrales.

par page
    • Mémoire
    Memorïnda

    Memorïnda

    60 gélules
    Prix public : 35,00 €
    Prix membre : 28,00 €
    • Oméga 3
    Huile de périlla Bio - Vegan 3 - Capsules

    Huile de périlla - Capsules

    90 capsules
    Prix public : 19,00 €
    Prix membre : 15,20 €
    • Oméga 3
    Huile de périlla Bio - Vegan 3

    Huile de périlla

    200 ml
    Prix public : 27,00 €
    Prix membre : 21,80 €
    • Mémoire
    Vinca Minor

    Vinca Minor

    90 gélules
    Prix public : 26,00 €
    Prix membre : 20,80 €
    • Toutes nos plantes
    Brahmi Bio (Bacopa monnieri)

    Brahmi (Bacopa monnieri)

    60 gélules
    Prix public : 19,90 €
    Prix membre : 15,90 €
    Produit non disponible
    • Oméga 3
    Oméga-Source - Huile de poisson - omega 3

    Oméga-Source

    120 capsules
    Prix public : 26,80 €
    Prix membre : 21,50 €
  1. Huile Périlla liquide bio vegan Lot de 6

    Huile Périlla liquide bio vegan Lot de 6

    Lot de 6 x 200 ml
    Prix public : 156,00 €
    Prix membre : 115,00 €
    • Toutes nos plantes
    Ashwagandha Pure

    Ashwagandha Pure

    60 gélules
    Prix public : 32,90 €
    Prix membre : 25,90 €
    • Toutes nos plantes
    Ashwagandha Poudre Bio

    Ashwagandha Poudre

    200 g
    Prix public : 9,90 €
    Prix membre : 7,95 €
    • Antioxydants
    Soleil Bleu Phycocyanine

    Soleil Bleu Phycocyanine

    21 ampoules
    Prix public : 31,00 €
    Prix membre : 24,80 €

Comment fonctionne la mémoire ?

Définition de la mémoire :

La mémoire est une activité biologique et psychique qui permet d'emmagasiner, de conserver et de restituer des informations.

Nous avons recours à trois principaux types de mémoire

  • La mémoire à court terme à laquelle nous avons recours en permanence et qui nous permet de savoir où nous avons rangé les choses, elle est gérée par le lobe frontal du cerveau.
  • La mémoire à long terme qui se rapporte aux souvenirs d'enfance, aux rituels, aux connaissances générales et aux automatismes qui nous permet de pouvoir rester des années sans faire de vélo et de recommencer à pédaler comme si c'était hier.
  • La mémoire de travail se rapporte à un effort nécessaire pour enregistrer une information temporaire, un numéro de téléphone avant de le composer sur le clavier par exemple.

Le processus de mémorisation

Plusieurs étapes conduisent à la mémorisation d'une information :

  • L'encodage ou l'enregistrement de l'information. Elle s'effectue selon une technique qui permettra de la ressortir sans difficulté ; elle fait intervenir un ou plusieurs sens, la vue, l'ouïe, l'odorat, le toucher ou le goût. Si plusieurs sens sont sollicités l’enregistrement sera plus efficace.
  • Le stockage de l'information est en quelque sorte la gravure de l'information dans le disque dur. La durée du stockage dépendra de la qualité de l'encodage
  • La récupération de l'information. C'est la recherche du souvenir pour être restitué.

Chaque étape sollicitera l'entrée en action de l'influx nerveux et déclenchera l'intervention de neurotransmetteurs ou neuromédiateurs pour acheminer les informations dans les zones adéquates.

Le processus de mémorisation fait intervenir le lobe frontal pour l'encodage et la restitution, le lobe temporal pour le stockage de l'information, l'hippocampe qui régit la création de nouveaux souvenirs ou apprentissages et consolide l'information pour la stocker dans le cortex, et l'amygdale qui permet la consolidation des souvenirs émotifs, associant le souvenir à l'émotion pour favoriser le rappel.

Quelles sont les différents facteurs qui peuvent perturber le bon fonctionnement de notre mémoire ?

  • Le stress est le premier facteur conduisant à des pertes de mémoire ; et les pertes de mémoire génèrent un stress supplémentaire… Travailler à à améliorer sa mémoire implique obligatoirement de gérer le stress.
  • La fatigue et le manque de sommeil ont un impact sur la concentration et la mémoire, impactant la qualité des connexions nerveuses.
  • La consommation de drogues, tabac, alcool.
  • Une alimentation inadaptée, avec un manque d'apport en nutriments essentiels, notamment en vitamines B1, B6, B9, B12, antioxydants, magnésium, fer,
  • L'exposition excessive et prolongée aux ondes électromagnétiques, aux substances chimiques toxiques, pesticides...
  • Une mauvaise oxygénation / circulation du cerveau cérébrale,
  • Des atteintes plus graves du système nerveux, qui demandent un suivi médical régulier.

Quelles solutions pour reprendre espoir ?

Le premier réflexe sera d'éliminer les causes dans la mesure du possible :

  • S'assurer d'apporter par exemple suffisamment de magnésium par l'alimentation, peut conduire à réduire le stress et à retrouver un sommeil harmonieux. Une alimentation saine, variée et équilibrée apportera tous les nutriments essentiels au bon fonctionnement du système nerveux central et donc, de la mémoire. Certains aliments contiennent des nutriments qui contribuent à la synthèse des neuromédiateurs du cerveau, notamment l'acétylcholine. Pour permettre la synthèse d'acétylcholine, il faut consommer des aliments riches en choline qui en est le précurseur, l'acide folique et la vitamine B12 (jaunes d'œuf, viande, foie, soja, germe de blé, crucifères, céréales complètes),
  • Supprimer la consommation de drogues, tabac, alcool et se protéger des substances nocives,
  • Éteindre la box et les téléphones portables la nuit,
  • Pratiquer une activité physique régulière, marcher quotidiennement pour oxygéner ses cellules et favoriser la circulation sanguine et artérielle.

Des petits exercices pour entraîner sa mémoire

On a souvent vanté l'efficacité des sudokus pour stimuler le cerveau : de nombreux ouvrages proposant des exercices ludiques peuvent permettre d'être actif face à une dégénérescence et de ralentir son évolution.

Des ateliers « mémoire » sont proposés dans de nombreuses villes, permettant d'échanger et de partager ses expériences.

Conserver une vie sociale permettant des échanges interactifs est fondamental pour stimuler ses neurones et c'est aussi la clé de l'équilibre.

Pourquoi est-il intéressant d'avoir recours aux compléments alimentaires pour améliorer sa mémoire ?

Tous les nutriments destinés à améliorer la mémoire sont présents dans l'alimentation et c'est la première des solutions à appliquer pour espérer obtenir un résultat, ainsi que pour le bon fonctionnement de l'organisme dans sa globalité.

En cas de besoin, un complément alimentaire spécifique concentré en un actif, peut venir contribuer à améliorer la mémoire, parallèlement à un mode de vie sain.

Des méthodes pouvant améliorer l’émotionnel, psychothérapie, sophrologie, hypnose, relaxation, EFT... peuvent venir compléter ce travail.

Les premiers signes d'une mémoire défaillante doivent vous conduire chez votre médecin, afin d'effectuer un bilan de santé général. Avant de prendre des compléments alimentaires, parlez-en à votre médecin.