Poumons - Bronches

Compléments alimentaires pour les bronches et les poumons

Nos bronches et nos poumons en pleine santé nous permettent d’être actifs, de mener une vie active et dynamique, sans fatigue ni essoufflement. Mais, pour éviter de s’exposer à certaines pathologies, il existe déjà quelques gestes simples pour les protéger et que vous connaissez certainement : arrêter de fumer, améliorer la qualité de l’air de votre environnement en ventilant régulièrement, modérer le chauffage, pratiquer le lavement nasal régulièrement, rester actif physiquement et privilégier la respiration par le nez. Au-delà de ces attitudes simples, il convient de bien comprendre comment ils fonctionnent afin de prévenir et réagir à leurs troubles avec des solutions les plus naturelles possibles.

par page
    • Poumons - Bronches
    Ding Chuan Pian

    Ding Chuan Pian

    100 comprimés
    Prix public : 19,00 €
    Prix membre : 15,20 €
    • Bourgeons & Gemmothérapie
    60, 100, 200
    Charme Bourgeons Bio

    Charme Bourgeons

    15 ml
    Prix public : 13,00 €
    Prix membre : 10,40 €
    • Bactéries & Virus & Parasites
    Eglantier Bourgeons Bio

    Eglantier Bourgeons

    50 ml
    Prix public : 27,50 €
    Prix membre : 22,00 €
    • Super-aliments
    60, 100, 200
    Graines de Chia Bio

    Graines de Chia

    200 g
    Prix public : 5,15 €
    Prix membre : 3,40 €
  1. NADH Encozyme

    NADH Encozyme

    30 gélules
    Prix public : 34,95 €
    Prix membre : 27,96 €
    • Poumons - Bronches
    Viorne Bourgeons Bio

    Viorne Bourgeons

    50 ml
    Prix public : 27,50 €
    Prix membre : 22,00 €
    • Poumons - Bronches
    Noisetier Bourgeons Bio

    Noisetier Bourgeons

    50 ml
    Prix public : 27,50 €
    Prix membre : 22,00 €

Le fonctionnement des bronches et des poumons        

Le système respiratoire a pour mission l’enrichissement du sang en oxygène et le rejet des déchets gazeux, comme le CO2, résultant du fonctionnement de l’organisme. Ce travail se situe au niveau des poumons. L’air est apporté via les conduits des voies aériennes : fosses nasales, pharynx, larynx, trachée et bronches. Ces conduits respiratoires sont tapissés d’une muqueuse contenant des cellules à mucus et des cils vibratiles, qui protègent les poumons des impuretés. Dans les poumons, la trachée se divise en bronches, bronchioles et enfin en alvéoles pulmonaires.

Lors de l’inspiration, les muscles intercostaux et le diaphragme se contractent ; la cage thoracique augmente de volume : l’air peut alors pénétrer dans les poumons. L’oxygène est alors capté par les vaisseaux sanguins qui entourent les alvéoles pulmonaires, puis transportés dans le corps par le sang. Lors de l’expiration, le diaphragme se relâche et remonte, le thorax diminue, ce qui provoque l’expulsion de l’air, ainsi que des déchets apportés par le sang, comme le gaz carbonique.

Les troubles des bronches et des poumons

Les poumons et les bronches peuvent être affectés par plusieurs maladies, qui se traduisent essentiellement par des difficultés respiratoires. Ils peuvent être touchés par des infections respiratoires, virales ou bactériennes, telles que le rhume, la bronchite aiguë, la toux sèche et la toux grasse, ou encore la pneumonie. Des affections pulmonaires chroniques peuvent aussi se déclarer, liées notamment au mode de vie et à l’environnement (tabagisme, pollutions, allergies…). Ce sont des troubles comme l’asthme (souvent dans un contexte allergique), ou la bronchite chronique, la BPCO (broncho pneumopathie chronique obstructive), et l’emphysème, qui touchent généralement les fumeurs. On peut également évoquer le cancer du poumon. Ces affections peuvent aboutir à une insuffisance respiratoire chronique.

Comment dégager ses bronches naturellement ?

Les traitements traditionnels pour dégager ses bronches sont généralement des antitussifs, des antibiotiques, ou des corticoïdes. Il est aussi possible de recourir à des remèdes naturels pour décongestionner ses bronches et favoriser un meilleur confort respiratoire.

Dans un premier temps, vous trouverez sûrement un soulagement en privilégiant une alimentation dite « hypotoxique » (limiter la consommation d’aliments à index glycémique élevé, pain blanc, céréales blanches, sucres blancs… et les produits laitiers).

Des tisanes de plantes apaisantes et expectorantes pourront aussi calmer l’inflammation des bronches (fenouil, thym…). Vous pouvez aussi consommer régulièrement du Miel de Manuka, un excellent antiseptique.

La kinésithérapie respiratoire et les cures thermales pourront aussi vous être d’une grande aide.    

Décongestionnants naturels des bronches

Certaines plantes sont particulièrement efficaces lors d’infections bronchiques et pulmonaires.

La plante phare pour dégager les bronches est le thym, grâce aux flavonoïdes, au thymol et au carvacol qu’il contient. Ces principes actifs ont des effets antispasmodiques et expectorants. Le thym peut être pris en infusion, en inhalation, ou en sirop. D’autres plantes exercent aussi une action expectorante et relaxante des muscles respiratoires : l’eucalyptus, le raifort, le niaouli. Le radis noir possède aussi de remarquables propriétés expectorantes grâce à son principe actif : le sénévol. Il a également un effet anti-inflammatoire au niveau des muqueuses. On le prendra en ampoules ou en gélules.

La propolis renforce le système immunitaire et diminue le processus inflammatoire. On la trouve en gommes, sprays, comprimés, ou sirops… On peut l’associer à de l’extrait de pépin de pamplemousse, qui augmente la résistance contre les infections.

Contre la gène respiratoire et l’inflammation pulmonaire chronique (asthme, allergie, BPCO, bronchique chronique), le plantain se révèle très efficace grâce à ses vertus antiallergiques et anti-inflammatoires des voies respiratoires. La prêle des champs possède les mêmes propriétés.   

Bronches encombrées et huiles essentielles  

L’aromathérapie peut aussi venir à votre rescousse. Les huiles essentielles phares en cas d’affections respiratoires et bronchiques sont le thym à linalol, l’eucalyptus radiata ou globulus, le romarin à cinéaole,  le pin sylvestre et le niaouli. Vous pourrez les utiliser sous forme de gélules, de gouttes à prendre sur du miel, de sirops, de baumes pectoraux ou d’inhalation. Elles permettent de dégager les voies respiratoires et d’éviter la surinfection.

Faire des inhalations

L’inhalation est  excellent remède pour faciliter la respiration et l’expectoration. Vous pouvez réaliser des inhalations sèches, en appliquant quelques gouttes d’huile essentielle sur un mouchoir, puis en respirant profondément. Vous pouvez aussi faire des inhalations humides : 1 goutte de chaque huile essentielle dans un bol d’eau bouillante, à respirer les yeux fermer pendant 5 à 10 min.

Attention à choisir des huiles essentielles de qualité et aux précautions d’emploi.