Vitamine C liposomale

Vitamine C liposomale : Une vitamine très puissante

La vitamine C ou acide ascorbique est une vitamine hydrosoluble qui participe à de nombreux processus organiques et métaboliques dans l'organisme. Elle doit son nom au « scorbut », maladie qu'elle prévient et dont souffrait autrefois les marins qui partaient en mer, marins qui n'avaient plus accès aux fruits et légumes frais pendant leurs longues expéditions. De nombreux compléments alimentaires permettent la complémentation en vitamine C, mais depuis quelques années, la vitamine C liposomale a fait son apparition sur le marché des compléments alimentaires naturels, détrônant les autres formes. Ce procédé innovant permet d'augmenter considérablement son efficacité.

par page
    • Vitamine C
    Vitamine C Liposomale 60 gélules x 500mg

    Vitamine C liposomale 60

    60 gélules
    Prix public : 39,00 €
    Prix membre : 31,20 €
    • Vitamine C
    Vitamine C Liposomale 90 gélules x 250mg

    Vitamine C liposomale 90

    90 gélules
    Prix public : 35,00 €
    Prix membre : 28,00 €
    • Vitamine C
    Vitamine C liposomale +

    Vitamine C liposomale +

    109 ml
    Prix public : 53,00 €
    Prix membre : 42,40 €
  1. Vitamine C Liposomale  3 x 60 gélules

    Vitamine C Liposomale 500 gélules 3 x 60 gélules

    3 boites de 60 gélules
    Prix public : 97,50 €
    Prix membre : 78,00 €

La vitamine C en général et en bref :

Autrefois en périodes de fatigue et aux changements de saison, le médecin ou le pharmacien conseillait des « vitamines » pour faire le plein d'énergie et de vitalité. Avant l'ère de l'Internet, mis à part les professionnels de santé, on se représentait assez mal concrètement, ce qu'étaient les vitamines et comment elles agissaient. Toutefois la plus connue, la plus « populaire » et celles dont tout le monde raffole depuis Mathusalem, c'est … la Vitamine C. Son goût orangé acidulé stimulait les papilles, une pastille se dégustait comme un bonbon et l'effervescence des comprimés dans l'eau évoquait le goût d'un « diabolo orange » doué de supers pouvoirs. Depuis ces temps anciens où elle régnait sous une forme majoritairement chimique, la supplémentation en vitamine C a beaucoup évolué, ouvrant la voie à une complémentation naturelle grâce, entre autres à l'acérola. La vitamine C est indispensable à la vie pour son pouvoir antioxydant, son rôle sur le système immunitaire et sur la synthèse du collagène entre autres.

Les sources naturelles de vitamine C :

Selon l'observatoire des aliments, les dix meilleures sources de vitamine C alimentaires sont :

  • Le cassis : 140 à 180mg pour 100g de jus à l'extracteur
  • Le poivron rouge : 95 mg pour 125 ml de jus à l'extracteur
  • Le kiwi : 95 mg pour 100g de fruit
  • Les fraises : 85 mg pour 125ml de jus à l'extracteur
  • L’orange : 70 mg par fruit
  • Le brocoli : 52 mg pour 125ml de jus à l'extracteur
  • L’ananas : 48 mg pour 100g de fruit
  • Les choux de Bruxelles : 48 mg pour 100ml de jus à l'extracteur
  • Le pamplemousse rose : 47mg pour un demi fruit
  • Le chou-fleur : 36 mg pour 125ml

Quel apport journalier est à recommander ?

L'apport journalier recommandé et la dose journalière maximale pour la vitamine C sont sujets à controverses. Les données sont très variables selon les pays et les études réalisées. En moyenne et en Europe, on conseille une prise de 40mg à 110mg par jour. Dans la presse scientifique globalement, la dose de 500mg par jour est recommandée pour son effet antioxydant. Aux États-Unis les instances médicales recommandent de ne pas dépasser le dosage de 2000mg par jour. On l'aura compris, le sujet est vaste et personne ne s'y retrouve vraiment. La précaution la plus sage, lors d'une simple complémentation, est de se référer aux préconisations du laboratoire fabricant.

Causes et signes cliniques d'une carence en vitamine C

Les valeurs normales du dosage d'acide ascorbique dans le sang varient de 5 à 17mg / litre.

Les facteurs de risques liés à une carence en vitamine C sont :

  • Le stress
  • Un régime alimentaire inadapté excluant les fruits/agrumes et légumes
  • La consommation fréquente de tabac et d'alcool
  • La pratique intensive d'un sport

Quels sont les signes qui doivent alerter et justifier une supplémentation ?

Un système immunitaire fragile, une grande fatigue, une anémie, une perte de poids, une perte d'appétit, une cicatrisation difficile et longue, des douleurs articulaires … peuvent alerter sur une carence en vitamine C. La vitamine C, antioxydante, indispensable à la vie, a un rôle fondamental pour le bon fonctionnement du système immunitaire : elle est nécessaire pour l'absorption du fer, et elle est également précurseur du collagène. De ce fait, une carence passagère peut entraîner des symptômes immédiats, mais sera, si elle se prolonge, la cause de nombreux troubles, jusqu'au scorbut, très rare aujourd'hui, qui en est le paroxysme. Cette carence grave se caractérise par l'apparition d'hématomes sur le corps, des hémorragies cutanées, des gingivites avec déchaussement des dents...

La vitamine C liposomale en particulier

Qu’est-ce qu’un liposome ?

Un liposome est une vésicule formée de lipides renfermant une substance active.

A quoi servent les liposomes ?

Les liposomes servent à encapsuler des substances dans différents domaines. Pour le cas de la vitamine C et des compléments alimentaires ils serviront d'excipient au principe actif, permettant notamment de le protéger contre les sucs digestifs et d'atteindre sa destination sans être altéré. De par leur proche affinité avec la composition des cellules de l'organisme, les liposomes passent la barrière intestinale et traversent les parois cellulaires sans difficulté.

Qu'est-ce que la vitamine C liposomale ?

On pourrait dire que c'est une bombe aux supers pouvoirs ! La vitamine C liposomale bénéficie d'un procédé nanotechnologique de pointe : son encapsulation dans une enveloppe phospholipidique permet une action directe au cœur de la cellule. Sa forme liposomale est, en quelque sorte, un « passe muraille » dans l'organisme, lui permettant de traverser les étapes digestives sans être altérée par l'acide gastrique et les enzymes, et de traverser la paroi intestinale pour rejoindre le flux sanguin sans encombres. Elle est alors intégralement transportée puis fusionne avec les membranes cellulaires pour atteindre le cœur de la cellule où elle déverse sa substance active en vue de corriger son fonctionnement interne. Elle a la précieuse particularité de passer la barrière encéphalique permettant de surcroît une action ciblée au niveau du cerveau.

Différences entre Vitamine C liposomale et vitamine C Classique

  • Selon les études, après ingestion, la concentration sanguine de vitamine C liposomale est 1,5 à 2 fois plus élevée que la vitamine C classique.
  • Grâce aux liposomes, la vitamine C liposomale se diffuse progressivement, sa concentration sanguine reste élevée dans le sang et ne provoque pas l'effet « coup de fouet » des vitamines C classiques.
  • La vitamine C classique est éliminée par les reins donc par les urines ; liée au liposome la vitamine C liposomale ne se dilue pas dans le sang donc échappe à cette filtration. Elle est donc beaucoup mieux assimilée au niveau cellulaire.

Quels sont les éléments à vérifier lors de l'achat de vitamines C liposomale ?

Étant donnée la technologie coûteuse et nécessaire à l'élaboration des formes liposomales, une vitamine C ne peut pas être liposomale et bon marché.

Certains critères sont nécessaires pour attester de sa qualité :

  • La taille des liposomes : afin d'assurer la meilleure absorption intestinale et cellulaire la taille des liposomes doit se situer entre 100 et 300 nm.
  • L'encapsulation : la qualité des liposomes dépend de la performance de la machine utilisée et doit se faire avec des matières premières de qualité (pureté de la lécithine).
  • La qualité des liposomes : elle dépendra de la méthode d'encapsulation. Un liposome de qualité sera stable dans le temps, ne craindra pas l'oxygène et résistera à la température du corps.
  • La qualité des matières de la vitamine C, plusieurs sources de vitamine C sont utilisées, parmi elles :
    • L’acide ascorbique de synthèse
    • La vitamine C naturelle issue du pépin de pamplemousse
    • L’ascorbate de sodium, vitamine C liée à du sodium moins acide et plus stable. (Il est important d'être attentif à la provenance et de privilégier l'Union Européenne par rapport à la Chine dont la qualité est aléatoire.)
  • La qualité des phospholipides utilisés : plus la lécithine (soja ou tournesol) est pure, plus les liposomes sont qualitatifs ; le phospholipide majoritaire doit être la phosphatidylcholine.

Une vitamine C liposomale bio ? Ça existe ?

La vitamine C est une molécule, et aucune molécule ne peut pas être labellisée bio. C'est la raison pour laquelle il n'existe pas sur le marché de vitamine C liposomale Bio. Toutefois la vitamine C naturelle peut être extraite d'un fruit bio.

Sous quelle forme se supplémenter et à quel moment de la journée ?

Selon le laboratoire fabricant, différentes formes sont proposées : gélules, sachets et formes liquides. Si le procédé de fabrication est qualitatif et garantit une bonne stabilité du produit, le choix de la galénique s'effectuera en fonction de la préférence de chacun. La vitamine C liposomale est à prendre en cures dont la durée sera déterminée en fonction des besoins. La prise s'effectue en une ou deux fois. On préférera deux petites doses qu'une dose massive en une fois. La vitamine C peut être consommée le soir. Malgré les croyances, elle n'empêche pas de dormir. Toutefois, les personnes convaincues du contraire la prendront le matin.

Réflexion sur l'étude de Linus Pauling et La vitamine C liposomale

Nombreux sont ceux qui s'interrogent sur l'intérêt d'une très forte dose quotidienne de vitamine C :

Selon les recherches de Linus Pauling (Prix Nobel de Chimie en 1954, et Prix Nobel de la Paix en 1962), la vitamine C ne présente pas de toxicité car la prise d'une très forte dose, lorsqu'elle n'est pas assimilée, ne se stocke pas et est immédiatement éliminée par les reins. La dose thérapeutique selon lui serait variable d'une personne à l’autre. Pour connaître sa dose, il préconisait d'augmenter progressivement le dosage quotidien jusqu'à l'apparition d'une diarrhée révélant le plafond d'absorption de la vitamine C par l'intestin. Il concluait alors de prendre la dose juste inférieure. À l'époque, Linus Pauling évoquait pour cette expérience la vitamine C classique qui se présentait sous forme de poudre d'acide ascorbique. Il ne différenciait pas l'acide ascorbique naturel de l'acide ascorbique de synthèse. On privilégie aujourd'hui les sources de vitamine C naturelles.

Qu'en serait-il avec la vitamine C liposomale aujourd’hui ?

Son procédé de fabrication, sa forme, son potentiel d'assimilation et son mode d'action sont différents d'une vitamine C classique, donc ne permettent pas de tirer les mêmes conclusions : La vitamine C liposomale est fabriquée et programmée pour pénétrer dans la cellule, ce qui n'est pas le cas de la vitamine C classique dont une partie est assimilée et l'autre éliminée dans les urines. L'expérience de Linus Pauling d'augmenter les doses quotidiennement jusqu'au seuil d'absorption ne s'adapte donc pas à la vitamine C liposomale car son potentiel d'élimination est différent de la vitamine C classique. Linus Pauling a porté son étude sur une vitamine C classique et hydrosoluble. La vitamine C liposomale est devenue insoluble dans l'eau, et ultra assimilable ; elle ne réagit donc plus aux mêmes lois notamment sur la question du surdosage en cas de prises massives.

Afin de bénéficier au mieux des vertus et qualités exceptionnelles de la vitamine C liposomale, un entretien avec un professionnel de santé vous aidera à choisir la forme qui vous convient et à adapter le dosage et le mode de prise à vos besoins.