Andropause

Andropause, solutions naturelles

Contrairement à la ménopause à laquelle aucune femme n'échappe, l'andropause est une notion plus mystérieuse qui a longtemps suscité le doute entre le mythe et la réalité. Il ne fait plus aucun doute que l'andropause est bien réelle, mais elle ne concerne qu'une proportion limitée des hommes

par page
  1. AndroBoost

    AndroBoost

    50 ml
    Prix public : 25,00 €
    Prix membre : 20,90 €
    • Prostate
    Palmetto Plus

    Palmetto Plus

    90 gélules
    Prix public : 49,50 €
    Prix membre : 39,70 €
    • Prostate
    Pygeum - Pygeum africanum

    Pygeum

    90 gélules
    Prix public : 19,60 €
    Prix membre : 15,50 €
    • Troubles de l'érection
    Bien-être Homme

    Bien-être Homme

    30 gélules
    Prix public : 20,30 €
    Prix membre : 16,24 €
    • Sphère urinaire
    Epilobe Bio

    Epilobe

    40 ampoules
    Prix public : 21,00 €
    Prix membre : 16,90 €
    Produit non disponible
    • Libido & Vie sexuelle
    60, 100, 200
    Chêne Bourgeons Bio

    Chêne Bourgeons

    15 ml
    Prix public : 13,40 €
    Prix membre : 10,70 €

Qu'est-ce que l'andropause ?

L'andropause est définie par le déficit en testostérone lié à l'âge qui peut apparaître à partir de 45 ans. Avec l'âge arrivent certaines faiblesses physiologiques ou dysfonctionnements de l'organisme, susceptibles de perturber le fonctionnement hormonal, et de prêter à confusion.

A la différence de la ménopause chez les femmes, l'andropause n'impacte pas la fertilité.

Petit rappel sur la testostérone

La testostérone est la principale hormone mâle. C’est une hormone stéroïdienne du groupe des androgènes sécrétée par les testicules chez l'homme sous contrôle hormonal de l'axe hypothalamo-hypophysaire. L'hypophyse est à l'origine de la production des gonadotrophines (LH et FSH). La LH va agir au niveau testiculaire sur les cellules de Lydig en stimulant la sécrétion de testostérone tandis que la FSH agira sur les cellules de Sertoli dans les tubules séminifères pour permettre la spermatogénèse. La testostérone se lie à deux protéines plasmatiques : faiblement à l’albumine et fortement à la SHBG (globuline liée aux hormones sexuelles) ; seulement 2% de testostérone circule librement dans le sang.

La baisse de la sécrétion de testostérone aura pour effet d'augmenter le taux de SHBG qui captera la testostérone du courant sanguin, entraînant la diminution du taux de testostérone utilisable : C’est ainsi qu'apparaît l'andropause.

Outre l'âge qui en est la cause première, la hausse du taux de SHBG diminuant la testostérone peut aussi être liée à des dysfonctionnements au niveau de certains organes, comme la thyroide ou le foie, ou encore la prise de certaines substances. 

Les signes révélateurs de l'andropause

Ils sont assez proches des signes de la ménopause chez la femme. Parmi eux, les plus fréquemment constatés sont les suivants :

  • Baisse de libido
  • Érections moins fréquentes et moins efficaces
  • Baisse d'énergie
  • Perturbations du sommeil
  • Fatigue générale
  • Récupération plus longue après l'effort
  • Irritabilité, nervosité
  • Variations de l'humeur
  • Prise de poids et de volume localisé au niveau abdominale
  • Fragilité osseuse 
  • Fonte musculaire
  • Mal-être musculaire et articulaire
  • Sudation sans dépense physique / bouffées de chaleur
  • Chute des cheveux, pilosité moins abondante

L’andropause, comment la vivre au mieux

La première solution pour vivre au mieux l'andropause, c'est d'augmenter la sécrétion de testostérone, puisque c'est c'est le manque de cette hormone en circulation dans le sang qui en serait la cause. Les recherches actuelles ne peuvent malheureusement pas nous rajeunir, mais nous pouvons contribuer à élever notre énergie vitale et adopter une conduite et une hygiène de vie favorable à un retour à l'équilibre.

La première condition indispensable à une amélioration est, en quelque sorte, « l'envie d'avoir envie ».

Une alimentation adaptée et la consommation de produits naturels et de plantes spécifiques peut contribuer à un rééquilibrage entre le corps et l'esprit, et permettre une amélioration des désagréments ressentis. Il est primordial également de respirer, s'oxygéner, et bouger pour retrouver du tonus : la randonnée, la marche nordique, le vélo, la natation sont autant d'activités qui permettent un retour à la vitalité. La voie de la sérénité passe peut-être également par la reconsidération de la relation sexuelle qui est en aucun cas une affaire de performance mais plutôt une question d'harmonie, de partage, de tendresse...

Sans oublier qu'en face d'un homme « andropausé » se trouve souvent une femme ménopausée... ça aide à rester jeunes ensembles ! Reprendre confiance est le maître mot et la clé de l'évolution vers l'épanouissement.

En pratique, un retour à l'harmonie suppose l'élimination ce tout ce qui encombre et intoxique l'organisme. Le premier réflexe naturopathique sera de procéder à une cure de détoxification pour relancer efficacement les fonctions du foie et des autres émonctoires. On s'attachera à soigner sa flore probiotique pour optimiser l'absorption intestinale.

Certains aliments générateurs de perturbation endocrinienne et susceptibles de réduire la sécrétion de testostérone sont à éviter ou à proscrire :

  • L'alcool
  • Le café en excès
  • Les sodas
  • Les sucres et édulcorants
  • Les fruits et légumes exposés aux pesticides
  • La charcuterie
  • L'eau en bouteille en plastique
  • Les céréales riches en gluten
  • Les produits laitiers
  • Les huiles trop riches en Oméga-6 (les huiles de Tournesol, Chardon, soja, colza)
  • Le soja
  • Les graines de lin
  • Les matières grasses trans
  • La menthe
  • La réglisse

On privilégiera en revanche les aliments bios, riches en graisses mono-insaturées et saturées, en vitamines, minéraux et oligo-éléments (Vitamine A, vitamine D, vitamine E, vitamines du groupe B, Zinc, Magnésium, Sélénium...)

Les aliments ci-dessous sont réputés pour booster la testostérone :

  • Les poissons gras (sardines, maquereaux) pour leur richesse en vitamine D
  • Le jaune d'œuf
  • Les huîtres et les fruits de mer (source de zinc et d'iode)
  • Les haricots secs (source de zinc et de vitamine D)
  • L’ail
  • L’avocat ( source d'acide folique, vitamine B6, zinc, potassium)
  • Les noix
  • Les noix du Brésil
  • La viande de bœuf (avec modération)
  • Les huiles de coco, olive, argan
  • Le beurre, le ghee

Certaines plantes connues pour booster la testostérone et redonner une sensation d'energie peuvent être consommées en infusion, pour assaisonner un plat, ou en poudre à intégrer dans un smoothie ou dans une soupe :

Le tribulus terrestris, la maca, le cordyceps, le ginseng, l'ashwagandha, le damiana…

Les compléments alimentaires pour booster la testostérone

De nombreux compléments alimentaires permettent l'association de différents principes actifs naturels concentrés, destinés à agir efficacement sur la production de testostérone.

Ils sont proposés sous différentes formes, gélules, capsules, comprimés, ampoules, poudres, et à prendre en cures.

Un entretien avec un professionnel de santé naturelle permettra de sélectionner les molécules et les formes les mieux adaptées à vos besoins et à votre problématique.

Ces conseils ne dispensent en aucun cas d'un suivi médical régulier. Si vous êtes sous traitement médical, parlez-en à votre médecin avant de prendre des compléments alimentaires.