Chaulmoogra

Hydnocarpus kurzii (=Hydnocarpus curtisii King) et le Taraktogenus (Taraktagenos kurzii King), la source du "vrai" chaulmoogra, souvent confondu avec l'Hydnocarpus kurzii. également nommé Hydnocarpus, Hydnocarpe, ... de la famille des Achariacées (Achariaceae), du genre Hydnocarpus

 

En Anglais : Chaulmoogra

Partie(s) utilisée(s) : Les pépins du fruit, dont on extrait l'huile végétale de Chaulmoogra.

Constituant(s) connu(s) :

Pour l'huile végétale :

  • Acides gras : Acide chaulmoogrique, acide hydnocarpique, acide gorlique, acide palmitique, acide oléique, acide linoléique, acide palmitoléique, acide myristique et acide stéarique.

Origine du nom : "Hydnocarpus", provient du grec "hydron", qui signifie "éponge", et de "karpos", qui signifie "fruit".

Tous les produits à base de chaulmoogra

par page
    • Gels douche et Savons
    Curcumaxx C+

    Curcumaxx C+

    750 ml
    Prix public : 36,00 €
    Prix membre : 29,90 €
    • Gels douche et Savons
    Karawan - Savon ayurvédique - Curcuma

    Savon ayurvédique - Curcuma

    Prix public : 7,00 €
    Prix membre : 5,60 €

Description botanique de la plante

L'Hydnocarpus kurzii est un arbre persistant, pouvant mesurer jusqu'à 20 m de haut.

  • Ses feuilles sont obovales oblongues ou oblongues lancéolées, subcoriaces, aux marges entières, à la base arrondie, à l'apex acuminé et au pétiole glabrescent.
  • Ses fleurs possèdent des pétales ovales.
  • Ses fruits sont des baies globuleuses. On extrait l'huile de chaulmoogra de ses pépins (amandes). L'huile de Chaulmoogra est de consistance butyrique et molle, à l'odeur âcre et à la couleur charnois.

Son habitat et ses origines

Le premier hydnocarpus kurzii a été découvert à Myanmar, dans la forêt birmane, par Joseph Rock.
Le genre Hydnocarpus comprend pas moins de 40 espèces , que l'on retrouve dans le sud de l'Inde, Myanmar, Sri Lanka, Thaïlande, Malaisie, Sumatra, Bornéo, sud de la Chine, Java, Saluwesi ou encore aux Philippines.
Il aime les sols humides et se retrouve au voisinage des cours d'eau.

Historique et vertus traditionnelles

En 1967, certains botanistes considèrent l'hydnocarpus et le Taraktogenos comme étant deux arbres bien distincts, malgré un genre très proche. D'autres considèrent bien avant cela que ces deux arbres ne sont qu'un seul et même genre "Hydnocarpus".
En 1979, l'hydnocarpus kurzii fut confondu avec le Gynocardia, lors d'une confusion dans l'etiquettage de sachets de graines. On parle alors d'huile de Gynocardia et d'acide gynocardique.
C'est dans la même année que Desprez identifia le Taraktogenus et déclara qu'il était la source du "vrai" chaulmoogra.
Au final, Chaulmoogra est un terme générique qui désigne l'huile qui est issue des amandes d'arbres d'Asie, de genre hydnocarpus et taraktogenus.
L'huile de Chaulmoogra est fréquemment utilisée dans l'industrie cosmétique pour ses bienfaits. Mais elles utilisée également de nombreuses façons en Asie pour ses propriétés.
C'est une huile nourrissante et bonne pour la peau, mais aussi pour les cheveux. Elle est également bonne pour le bronzage.

Précautions d'emploi

  • Par voie orale, elle peut provoquer des nausées.
  • Pas de précautions particulières par voie cutanée.