Estragon

Artemisia dracunculus L. également nommé Dragonne, Serpentine, Herbe à dragon, ... de la famille des Astéracées (Asteraceae)

 

En Anglais : Tarragon, dragon sagewort, ...

Partie(s) utilisée(s) : Les feuilles, à la saveur aromatique, piquante et amère.

Constituant(s) connu(s) :

  • HE (0,25 à 3%) très riche en éthers, dont l'estragol (=méthylchavicol) et l'anéthole, ainsi qu'en monoterpènes ...
  • Acides-phénols : dérivés de l'acide cinnamique, ...
  • Flavonoïdes : quercétine, patulétine, ...
  • Polyines
  • Lignanes
  • Coumarines : herniarine, scopolétol, ...

Origine du nom : Le nom de l'Estragon lui vient du latin "dracunculus" qui signifie "petit dragon", car une ancienne croyance populaire lui attribuait le pouvoir de guérir les morsures de serpent.

Tous les produits à base d'estragon

par page
    • Intestins
    Dysbios'aroma Bio

    Dysbios'aroma

    120 capsules
    Prix public : 29,00 €
    Prix membre : 23,20 €

Description botanique de la plante

L'Estragon est une plante herbacée vivace de 60 à 70 cm , totalement glabre et vert foncé.

  • Ses tiges sont raides, ligneuses, très ramifiées et glabres.
  • Ses feuilles sont fines, alternes, lancéolées, entières, et d'un vert brillant. Elles libèrent une odeur caractéristique après avoir été froissées.
  • Ses fleurs sont jaunâtres et discrètes.

Son habitat et ses origines

L'Estragon est originaire de l'Europe septentrionale. Il est aujourd'hui couramment cultivé dans les potagers. La race cultivée ne donne pas de graines.

Historique et vertus traditionnelles

L'Estragon fut introduit en France à la Renaissance ou peut-être avant avec les Croisés, mais elle n'avait pas d'usage médicinal.
Avicenne, philosophe et grand médecin médiéval persan, l'utilisait déjà pour ses vertus vers l'an 1000.
Elle sera réellement utilisée pour ses propriétés qu'à partir du XVIe siècle.

Propriété(s)

Conditions d’utilisation

Condition ID2836 / ID2837 : Plante : 450 mg/jour

Condition ID3241/ ID3244 / ID3248/ ID3242/ ID3243/ ID3245/ ID3247/ ID3734 : 2 tasses de thé (25 g de feuilles d'armoise frais dans 500 ml d'eau) au quotidien pendant six jours
1-2 tasses trois fois par jour aux heures de repas

Allégations autorisées

Catégorie Cardiovasculaire :
ID2836 : Participe au contrôle de la glycémie
Aide à maitriser le taux de sucre

Catégorie Antioxydant :
ID3241 : Les antioxydants peuvent protéger des radicaux libres et aider en cas d'insuffisance d'apport alimentaire ou de quantité accrue de nutriments
Utile pour protéger la peau des dommages oxydatifs induits par les UV
Aide à protéger contre l'action des radicaux libres due à l'exposition aux UV ou à des conditions environnementales sévères
Protection contre l'action des radicaux libres provoquée par le stress, l'alcool, l'exposition aux UV ou des conditions environnementales polluées

Catégorie Cardiovasculaire, Minceur :
ID3244 : Contribue à l'équilibre physiologique des sucres

Catégorie Sphère digestive :
ID3248 : Soulage les flatulences, et les étourdissements

Catégorie Défenses Naturelles :
ID3242 : Accroit la résistance physiologique de l'organisme en cas de conditions environnementales sévères

Catégorie Stress et Sommeil :
ID3243 : Contribue aux effets de relaxation
Diminue les difficultés de relaxation
L'obtention d'un statut de relaxation contribue au sommeil et au repos physiologique nocturne
Aide à obtenir un effet relaxant et retrouver une bonne humeur naturelle

Catégorie Articulation, Féminité :
ID3245 : Aide à maintenir la mobilité et la flexibilité des articulations
Favorise la résistance pendant le cycle prémenstruel
Contribue à apaiser les symptômes de la ménopause

Catégorie Circulation :
ID3247 : Contribue à la fluidité physiologique du sang
ID2837 : Soutient la circulation
Stimule la circulation

Catégorie Cérébral, Sphère digestive, Sportif :
ID3734 : Soutient la fonction du tube digestif
Contribue à la transmission des impulsions nerveuses et à la contraction des muscles

Précautions d'emploi

  • Aucune connue pour la plante.
  • On déconseille l'emploi de l'HE durant les 3 premiers mois de grossesse et chez les jeunes enfants (neurotoxicité).