Myrrhe

Commiphora myrrha ou Commiphora molmol également nommée Myrrhe de Balsamier est une résine naturelle ou gomme extraite de plantes du genre Commiphora, mais plus couramment récoltée de Commiphora myrrha.

 

En Anglais : Myrrh

Partie(s) utilisée(s) : La gomme-résine provenant du tronc (exsudat suintant naturellement des fentes de l'écorce) et l'huile essentielle.

Constituant(s) connu(s) :

Pour la plante :

  • Gommo-oléorésine : résines et gommes
  • Terpènes : limonène, pinène, ...
  • Triterpènes : myrrhanol A, myrrhanone B, mansumbinone, ...
  • Sesquiterpènes : cadinène, erabolène, T-cadinol, ...
  • Aldéhydes : aldéhyde cuminique, cinnamaldéhyde, ....
  • Furanosesquiterpènes : furanoeudesma-1,3-diène, curzarène, ...
  • Acides : acide palmitique, acide acétique, acide alpha-, béta- et gamma-commiphorique, araboresme, acide alpha- et béta-arabomyrrhol, ...

Pour l'huile essentielle :

  • Furanosesquiterpènes : furanogermacranes, furanoeudesmanes, furanoélémanes, heerabolène, ...
  • Sesquiterpènes : curzérène, lindestrène, germacrène B et D, gamma-élémène, alpha-sélinène, furanoeudesma-1,3-diène, ...
  • Dérivés du dammarane : mansumbinone, ....
  • Eugénol

Tous les produits à base de myrrhe

par page
    • Muscles
    Baume du Suédois Bio

    Baume du Suédois

    100 ml
    Prix public : 11,80 €
    Prix membre : 9,44 €

Description botanique de la plante

Les petits arbres du genre commiphora sont épineux, avec des branches noueuses et anguleuses. Ils peuvent mesurer jusqu'à 5 m de haut.

  • Ses feuilles sont caduques, petites et de couleur vert foncé.
  • Ses fleurs sont de couleur rouge-orangé.
  • Ses fruits sont pointus.

Son habitat et ses origines

Ces petits arbres épineux sont originaires d'Arabie saoudite, mais aussi du Soudan, de la Somalie, d'Éthiopie et . Il a été également introduit en Inde, en Thaïlande et en Iran.

Historique et vertus traditionnelles

La Myrrhe du Balsamier est un symbole de la souffrance, notamment de par son aspect épineux et des aiguilles acérées.
La Myrrhe est très utilisée dans l'embaumement, l'encensement et également la parfumerie, pour son parfum chaud, épicé, camphré et agréable.
La Myrrhe est utilisée en médecines traditionnelles chinoise et indienne, mais est également ancestrale de l'Égypte ancienne. C'est depuis l'antiquité que les 200 espèces qui composent le genre Commiphora sont exploités pour leurs propriétés.
On retrouve la Myrrhe dans de nombreuses religions. C'est notamment l'un des cadeaux apportés à l'enfant Jésus par les rois mages, avec l'or et l'encens.
L'Arabie est réputée pour sa production et son utilisation de la Myrrhe. On disait dans l'Antiquité que l'Arabie exhaletait de ce merveilleux parfum.
Dans la Mythologie, Myrrha était une femme enceinte de son père, qui fut chassée de son foyer, pour trouver refuge en Arabie. Aphrodite, la déesse de l'amour, changea son corps en arbre et son sang en sève. De son tronc naître Adonis, dont les larmes de Myrrhe s'écoulent quand il pleure.

Précautions d'emploi

L'huile essentielle de Myrrhe est cytotoxique, mais non génotoxique.