Ronce

Rubus fruticosus L. également nommé Mûrier sauvage, Mûrier des haies, Aronce, Mûrier de renard, Catimuron, ... de la famille des Rosacées (Rosaceae)

 

En Anglais : Blackberry, ...

Partie(s) utilisée(s) : Les feuilles (du printemps), dont l'odeur est fine et agréable, à la saveur astringente.

Constituant(s) connu(s) :

  • Tanins hydrolysables (8 à 14%) : gallotanins et ellagitanins
  • Acides organiques : acide citrique principalement
  • Flavonoïdes
  • Triterpènes : acides pentacycliques

Origine du nom : Le nom latin "rubus" désignait à la fois la ronce, le framboisier et l'églantier. Il serait apparenté à l'adjectif "ruber", signifiant "rouge". Cela ferait allusion à la couleur des fruits. Le mot français "ronce" viendrait du mot "rumex" signifiant "dard".

Tous les produits à base de ronce

par page
    • Solidité osseuse
    Gem-Osteo Bio

    Gem-Osteo

    50 ml
    Prix public : 27,95 €
    Prix membre : 22,00 €

Description botanique de la plante

La ronce est un arbuste frutexcent, aux rameaux épineux souvent couchés, mais pouvant atteindre les 3 m de hauteur. Les rameaux possèdent des poussent retombantes (turions) couvertes d'aiguillons très durs.

  • Les feuilles sont composées, à bord dentelé, possédant 3 à 5 folioles, de couleur verte sur la face supérieure, vert clair et légèrement poilues sur la face inférieure.
  • Les fleurs sont blanches ou roses, regroupées en grappes simples sur les tiges de l'année précédente.
  • Les fruits, nommés les "mûres", sont des polydrupes.

Son habitat et ses origines

La Ronce est disséminée dans toute l'Europe. Elle vit dans les décombres, fossés, le long des vieux murs.

Historique et vertus traditionnelles

Les fruits servaient de nourriture dans la préhistoire.
La Ronce était connue de Théophraste (IV e siècle avant J-C) et de Dioscoride (1 er siècle après J-C), qui mentionnent d'ailleurs ses nombreuses propriétés dans des écrits.
Elle est également mentionnée par Ste Hildegarde au XII ème siècle.

Précautions d'emploi

Aucune connue