Saule blanc

Salix alba L. également nommé Saule commun, Pion blanc, Saule argenté, Saudre, Sausse, Aubier, Vuissier, ... de la famille des Salicacées (Salicaceae

 

En Anglais : White willow, ...

Partie(s) utilisée(s) : L'écorce, prélevée sur les rameaux âgés de 2 à 3 ans. Les chatons.

Constituant(s) connu(s) :

  • Acides-phénols (1 à 12%) (hétérosides de l'alcool salicylique* : salégénine) : salicoside ou salicine et salicortine, ainsi que des esters de la salicortine (trémulacine, populine, gragiline et trémuloïdine)
  • Flavonoïdes : hétérosides du quercétol, de la lutéoline, de la naringine, ...
  • Tanins condensés

Origine du nom : "Saule" vient de l'ancien mot allemand "sabala", influencé par le latin "salicis".

Tous les produits à base de saule blanc

par page
    • Stress - Anxiété
    Complexe Fleurs de Bach Vitalité Bio

    Complexe Fleurs de Bach vitalité

    20 ml
    Prix public : 13,90 €
    Prix membre : 10,95 €
    • Inflammations
    PhytoNer

    PhytoNer

    60 gélules
    Prix public : 37,00 €
    Prix membre : 29,60 €

Description botanique de la plante

Le Saule blanc est un arbre de taille moyenne, pouvant mesurer de 6 à 25 m.

  • Ses rameaux sont flexibles quand ils sont jeunes.
  • Les feuilles sont alternes, allongées, lancéolées et à bord finement denté. Le limbe est soyeux en dessous.
  • Les fleurs sont unisexuées, groupées en chatons dressés. Les fleurs mâles sont composées de 2 étamines à anthères jaunes. Les femelles sont vertes à 2 carpelles soudées.
  • Les fruits sont des capsules glabres, contenant de nombreuses graines à longs poils cotonneux.

Remarque : Il existe de nombreuses espèces de Salix et sous-espèces. Leur classification est complexe et d'autres Saules peuvent être utilisés : Salix purpura, Salix daphnoides et Salix fragilis.

Son habitat et ses origines

Le Saule blanc est un arbre très commun au bord des cours d'eau, jusqu'à 1700 m d'altitude. On le retrouve dans toutes les zones humides d'Europe.

Historique et vertus traditionnelles

Le Saule blanc était très utilisé en Assyrie-Babylonie pour ses vertus et était déjà cité dans le papyrus d'Ebers (1500 avant JC).
Il fut ensuite utilisé couramment pour ses propriétés à travers les siècles, notamment par Dioscoride (Antiquité), Matthiole (XVIe sicèle), Leroux (pharmacien du XIXe siècle).

Propriété(s)

Conditions d’utilisation

Condition ID2488 : Ecorce : 600 mg / Utilisé au sein d'un mélange de plantes

Condition ID3884 : L'équivalent de 120-420 mg de salicine ou 3-9 g d'écorce séchée

Condition ID4476 : Bourgeons/ Peut être consommé en tant qu'aliment dans le cadre d'un régime non restrictif/ L'équivalent de 90 / 135 mg par jour.

Condition ID4477 : Inflorescences/ Peut être consommé en tant qu'aliment dans le cadre d'un régime non restrictif/ L'équivalent de 135 mg par jour.

Allégations autorisées

Catégorie Défenses Naturelles, Tonique :
ID2488 : Contient des herbes aux propriétés fortifiantes et de consolidation de l'organisme

Catégorie Articulation :
ID3884 : Pour des articulations en bonne santé
Contribue à la bonne santé des muscles et des articulations

Catégorie Stress et Sommeil :
ID4476 : Procure une relaxation optimale / favorise la relaxation mentale et le bien-être physique / préserve la qualité du sommeil.

Précautions d'emploi

Il ne semble pas que l'écorce de saule induise des effets indésirables, mais on prendra les mêmes précautions que pour toutes les plantes ou produits contenant des dérivés salicylés.