Verge d'or

Solidago virgaurea L. également nommée Verge dorée, Herbe des juifs, Solidage des bois, ... de la famille des Asteracées (Asteraceae)

 

En Anglais : Golden rod, ...

Partie(s) utilisée(s) : Plante entière (parties aériennes).

Constituant(s) connu(s) :

  • Flavonoïdes (1,4%) : Nombreux hétérosides du quercétol, du kaemférol et du rhamnétol
  • Anthocyanosides
  • Saponosides (à génine triterpénique) : plus de 30 ont été identifiées ! "virgaureasaponines"
  • Diterpènes
  • HE
  • Acides-phénols et dérivés : acides salicylique, vanillique, férulique, caféique, sinapique, mais aussi des dérivés : virgauréoside A et léiocarposide
  • Tanins (condensés)

Origine du nom : Le nom "solidage" vient du latin "solidare" qui signifie "consolider", car la plante était réputée comme vulnéraire.

Tous les produits à base de verge d'or

par page
    • Soins de la peau
    Lait Frais Raffermissant Bio

    Lait Frais Raffermissant

    150 ml
    Prix public : 22,50 €
    Prix membre : 18,00 €

Description botanique de la plante

La Verge d'or est une plante herbacée vivace, pouvant atteindre 1 m de haut.

  • Ses tiges sont fleuries, dressées et violacées.
  • Ses feuilles inférieures sont oblongues, elliptiques, lancéolées, avec des pétioles dentées. Les supérieures sont étroites, sessiles et entières.
  • Ses capitules floraux sont jaunes, à 6-12 fleurs ligulées sur le pourtour et tubuleuses au centre, disposées en grappes composées ou panicules.
  • Les fruits sont des akènes cylindriques, surmontés d'une aigrette.

Son habitat et ses origines

La Verge d'or est commune dans toute l'Europe. Elle aime particulièrement les bois secs et préfère les terrains siliceux.

Historique et vertus traditionnelles

La Verge d'or est passée inarperçue des Anciens.
Elle commence a être mentionnée au Moyen-Âge et est plus couramment utilisée pour ses propriétés au XVe siècle.

Précautions d'emploi

Aucune connue