Compléments alimentaires

Compléments alimentaires pour la grossesse

La grossesse reste une période très importante dans la vie d’une future mère, mais aussi et surtout dans celle de son enfant à naître : cette « entrée en matière » doit se faire dans les meilleures conditions de santé, afin de débuter cette nouvelle vie sur de bonnes bases. Bien entendu, une alimentation saine et équilibrée de la maman, et donc de l’enfant, reste la condition sine qua non d’une grossesse réussie pour tous les deux. Cependant, il arrive fréquemment que la maman ait besoin de complémentations adaptées afin de soutenir son organisme pendant cette période particulière de « vie à deux ».

par page
    • Microbiote vaginal
    Bien être PrébioPro Gyn

    Bien être PrébioPro Gyn

    30 gélules
    Prix public : 26,50 €
    Prix membre : 21,20 €
    • Compléments alimentaires
    Complexe Fleurs de Bach Baby Blues Bio Granules

    Complexe Fleurs de Bach Baby Blues

    10 ml
    Prix public : 13,90 €
    Prix membre : 10,95 €
    • Thyroïde
    Iode liquide

    Iode liquide

    60 ml
    Prix public : 19,00 €
    Prix membre : 15,20 €
    • Oméga 3
    Oméga-Source - Huile de poisson - omega 3

    Oméga-Source

    120 capsules
    Prix public : 26,00 €
    Prix membre : 20,80 €

Compléments alimentaires pour les femmes enceintes

Pendant la grossesse, il faut veiller à avoir une alimentation équilibrée afin d’avoir un apport suffisant en micronutriments pour le bon développement du fœtus et la santé de la future maman. Il est parfois nécessaire de passer par la case « compléments alimentaires » pour faire le plein de ces fameux nutriments essentiels. Avant toute supplémentation au cours d’une grossesse, il est préférable de demander l’avis à un professionnel de santé car de nombreuses substances sont incompatibles pendant cette période. De plus, certains compléments peuvent interagir avec un traitement médicamenteux.

A quoi servent les compléments pour la grossesse ?

Les compléments alimentaires pendant la grossesse peuvent servir à compléter une alimentation saine et équilibrée afin d’apporter le plus de nutriments possibles. Cela est d’autant plus valable, si la future maman suit un régime restrictif pour des convictions personnelles ou en cas d’allergies ou intolérances. De plus certaines pathologies diminuent l’absorption des nutriments. Les bilans sanguins prescrits au cours de la grossesse permettent de déceler des éventuelles carences notamment en fer, en vitamine B12 ou en folates… Certains symptômes peuvent aussi être les signes de carences comme des crampes, des spasmes de la paupière. Ces derniers peuvent suggérer un manque de magnésium. Le magnésium est souvent proposé au cours de la grossesse d’autant plus si la femme a une tendance à l’anxiété pour apaiser son système nerveux.

Les compléments alimentaires peuvent participer au renforcement des défenses immunitaires souvent affaiblies par la fatigue ou par un régime alimentaire déséquilibré. Les suppléments conseillés sont la vitamine C contenue dans l’acérola, la gelée royale pour sa richesse en minéraux et oligo-éléments, l’extrait de pépins de pamplemousse en période virale. Les capsules à base d’huile de poisson riche en omégas 3, lesquels sont des acides gras essentiels à la femme et au bébé. On les trouve dans les poissons gras et l’huile de foie de morue.

Vitamines pour femmes enceintes

Dès le désir de grossesse, pour réduire les risques de malformations du tube neural de l’embryon, une alimentation riche en vitamine B9 aussi connue sous le nom d’acide folique est indispensable. Une supplémentation en cette dernière est systématiquement prescrite jusqu’à la fin du premier trimestre de grossesse. Les vitamines du groupe B fonctionnent mieux en synergie et elles sont mieux assimilées quand elles sont prises dans un complexe plutôt que de consommer une de ces vitamines de manière isolée. Le risque de surdosage avec une vitamine hydrosoluble est faible (vitamine qui se dissout dans l’eau) car l’organisme élimine l’excès. Les vitamines hydrosolubles sont la vitamine C et les vitamines du groupe B. En ce qui concerne les vitamines liposolubles, il y a plus de risques de surdosage car elles sont stockées dans les cellules adipeuses (graisses) de l’organisme. Il est donc important de suivre la posologie indiquée par le laboratoire. Les vitamines liposolubles sont les vitamines A, D, E et K. Une des vitamines qui sera systématiquement conseillée pendant la grossesse est la vitamine D, surtout en hiver ou en saison avec un faible taux d’ensoleillement. Elle participe à l’absorption du calcium dans les intestins, à la bonne croissance osseuse et renforce le système immunitaire. Un dosage physiologique journalier sous forme de gouttes est préférable aux ampoules unidoses très concentrées en vitamine D. En été, une exposition de 15 minutes au soleil suffit à remplir les réserves en vitamine D. Profitez du moindre rayon de soleil pour faire le plein, à condition d’appliquer de la crème solaire pour éviter le fameux masque de grossesse sur le visage causé par les hormones.

Vitamines bio pour la grossesse

S’assurer de la qualité des produits consommés ou utilisés pendant la grossesse et l’allaitement est primordial afin de ne pas transmettre de molécules indésirables et de potentiels perturbateurs endocriniens au bébé. Les produits à base d’ingrédients d’origine naturelle avec si possible un label issu de l’agriculture biologique sont à préférer. Un complément alimentaire est une denrée alimentaire qui ne doit en aucun cas remplacer une alimentation variée et équilibrée.

Les plantes pour vivre sa grossesse au naturel

Quel don de porter la vie ! La grossesse, aussi magnifique soit-elle, s’accompagne souvent d’un lot de désagréments différents d’une femme à l’autre. Et même des symptômes différents d’une grossesse à l’autre. Bien que de nombreuses supplémentations ne soient pas autorisées à la femme enceinte, il ne faut pas rester dans son inconfort car il y a tout de même des compléments à base de plantes qui peuvent soulager. Une mise en garde cependant avec l’utilisation des huiles essentielles : celles-ci sont peu nombreuses à être sans danger pendant la grossesse.

Le premier trimestre de grossesse s’accompagne souvent d’une forte fatigue, parfois handicapante pour la future maman. A ce stade la grossesse est généralement gardée secrète et il est donc difficile de faire bonne figure. La spiruline grâce à sa teneur en micronutriments et acides aminés sera l’alliée de la femme à ce stade de la grossesse, sous forme de cure de 3 semaines renouvelables après 1 semaine d’interruption. Une bonne hydratation, une alimentation équilibrée et une activité physique régulière permettent la plupart du temps de réduire la fatigue. Ce premier trimestre souvent accompagné de nausées peut couper l’envie de manger. La tisane de gingembre, ou sous forme de gélules à avaler, fonctionne bien chez certaines femmes.

Les plantes peuvent aussi accompagner naturellement un sevrage tabagique chez la femme fumeuse, venir en aide au système nerveux souvent mis à rude épreuve pendant la grossesse et d’autant plus s’il y a un sevrage en parallèle. La passiflore est souvent la plante plus adaptée pour ses propriétés anxiolytiques et sédatives. La mélisse qui est sédative complète très bien la passiflore.

Au cours du deuxième trimestre de grossesse, la thyroïde s’active afin de fournir les hormones thyroïdiennes nécessaires au bébé et à la maman. La glande thyroïde a besoin d’iode et de sélénium pour fonctionner correctement. Un bilan thyroïdien est vivement conseillé au cours de la grossesse. Plus la femme avance dans sa grossesse plus elle devient sujette à la constipation et parfois aux hémorroïdes. Le psyllium blond, fibres que l’on rajoute dans l’alimentation, peut venir en aide à un transit ralenti. La vigne rouge est conseillée pour son action protectrice du système veino-capillaire.

Lors du dernier mois de grossesse, la fatigue a tendance à revenir. L’anxiété parfois monte à l’approche du moment où l’on va devenir maman pour la première fois, ou à l’idée d’ajouter un nouveau membre à la famille. Les troubles du sommeil peuvent subvenir et être accompagnés de palpitations et difficultés d’endormissement. La passiflore et l’aubépine accompagneront ces périodes de stress.

Les feuilles de framboisier sont la plante de la femme selon ses différents besoins au cours de sa vie, que ce soit pendant la puberté, pour réguler le cycle dès qu’il y a désir de grossesse, et pendant la ménopause. Elles accompagnent aussi la femme pendant la grossesse, à prendre uniquement le dernier mois de la grossesse si aucune contre-indication n’est pas donnée par la sage-femme.

Les compléments à éviter pendant la grossesse

De nombreux compléments alimentaires ainsi que médicaments ne sont pas autorisés pendant la grossesse et l’allaitement, par manque d’études sur le sujet ou parce que nocifs pour le bébé. Dans le doute, demandez au professionnel de santé qui vous suit ou à votre pharmacien. Notez que la plupart des compléments qui contiennent de la théine, caféine, soja riche en phyto-œstrogènes ou qui ont des effets détox et minceur sont à éviter. L’action détox qui libère des déchets dans l’organisme est à éviter pendant cette période.