Vanillier

Vanilla planifolia B.D. Jacks. Ex Andrews ou Vanilla fragans (Salisb) Ames également nommé Bourbon (Madagascar, Réunion, Comores), Vanilla tahitensis (Polynésie), Vanilla pompona (Martinique, Guadeloupe, Amérique du sud) ou encore plus connu sous le nom de "Vanillon" ou "Vanille banane". de la famille des Orchidacées (Orchidaceae)

 

En Anglais : Vanilla plant, ...

Partie(s) utilisée(s) : Le fruit, soit la gousse de vanille.

Constituant(s) connu(s) :

  • Oléorésine : plus de 150 composés, dont la vanilline (2 à 4% de la gousse), l'acide vanillique, le para-hydroxybenzaldéhyde et l'acide para-hydroxybenzoïque sont majoritaires
  • Sucres
  • Sels minéraux
  • Matières grasses
  • Cellulose

Origine du nom : Le nom de "vanille" dérive de l'espagnol "Vainilla", lui-même issu du latin "Vagina" qui signifie "graine, gousse, fourreau ou étui".

Tous les produits à base de vanillier

par page
    • Détox saisonnière
    Eau de Sainte Rita

    Eau de Sainte Rita

    250 ml
    Prix public : 22,50 €
    Prix membre : 18,00 €

Description botanique de la plante

Le Vanillier est une orchidée rampante, caractérisée par une liane souple qui se développe par croissance du bourgeon terminal et forme des pousses parfois très longues, qui peuvent s'enlacer autour de leur support sur plus de 10 m.

  • La tige est verte et peu ramifiée.
  • Les feuilles sont vertes, planes, entières, ovales avec un bout pointu et environ 3 fois plus longues que larges, pouvant mesurer jusqu'à 15 cm. Au noeud d'insertion des feuilles apparaissent souvent des racines aériennes qui permettent à la vanille de s'accrocher à son support ou le cas échéant, à une bouture de s'enraciner.
  • Les fleurs sont blanches, verdâtres ou jaune pâle. Elles sont groupées en petits bouquets à l'aisselle des feuilles. La forme est celle d'une orchidée, avec 3 sépales colorés et 3 pétales dont un possède une forme particulière : le labelle. Le pistil et les étamines sont soudés pour former une colonne.
  • Le fruit est une gousse, due à la transformation de l'ovaire infère. Les gousses longues de 12 à 25 cm sont inodores et contiennent des milliers de minuscules graines, qui seraient libérées par éclatement des fruits à maturité si on ne les récoltait pas quand ils sont encore verts.

Son habitat et ses origines

Le Vanillier est originaire d'Amérique centrale. Elle vit dans les sous-bois des forêts tropicales humides.

Historique et vertus traditionnelles

Les Mayas, puis les Aztèques, nommaient la vanille "Tlixochitl" qui signifie "fleur noire", croyant que la gousse était la fleur. Ils la mélangeaient à la boisson tonifiante épaisse à base de cacao. Cette boisson, qui était destinée aux nobles et aux guerriers, était nommée "Xocoati". Cependant, ils ne cultivaient ni le cacao, ni la vanille en raison du climat inadapté.

Selon la légende, la liane de vanille est née du sang de la princesse Tzacopontziza "Étoile du matin" à l'endroit où le prince Zkatan-Oxga "Jeune Cerf" et elle-même furent rattrapés et décapités par les prêtres de Tonoacayohua, la déesse des récoltes. Le prince se réincarna en un vigoureux arbuste et la princesse devint la délicate liane d'orchidée enlaçant tendrement son amant. Les Totonaques appelaient la vanille, et l'appellent toujours aujourd'hui, "caxixanath", la "fleur cachée", ou plus brièvement "xanat".

Au début du XVIe siècle, les conquistadors découvrirent la vanille et la ramène en Europe.
La première référence écrite connue de la vanille, ainsi que la première illustration, figurent dans le Codex de Florence, aussi connu sous le nom de Codex Mésoaméricain, premier livre médical écrit aux Amériques.
De tous temps et au fil des siècles, la vanille sera utilisée avec succès pour ses vertus.

Précautions d'emploi

  • Ne pas donner à la femme enceinte et aux enfants au-dessous de 6 ans.
  • Risque de photosensibilisation, d'inflammations et d'irritations à forte dose.