Framboisier

Rubus idaeus L. également nommée Ronce du Mont Ida de la famille des Rosacées (Rosaceae)

 

En Anglais : Rasberry-bush, ...

Partie(s) utilisée(s) : Les feuilles.

Constituant(s) connu(s) :

  • Tanins de types gallique et ellagique
  • Flavonoïdes : rutine
  • Vitamine C, vitamine B
  • Substances aromatiques
  • Minéraux : calcium, magnésium, fer, phosphore, potassium, chrome, zinc, manganèse et oligo-éléments.

Origine du nom : Rubus de même radical que "Ruo" signifie "Ronce, Mûre". "Framboise" de l'ancien bas francique "Brambasi" qui signifie "Mure", composition de "Bramo" qui signifie "Ronce" et de "Basi" qui signifie "Baie".

Tous les produits à base de framboisier

par page
    • Troubles menstruels
    Framboisier Bourgeons Bio

    Framboisier Bourgeons

    50 ml
    Prix public : 27,50 €
    Prix membre : 22,00 €

Description botanique de la plante

Le Framboisier est un arbrisseau vivace, pouvant atteindre les 1,5 à 2 m de hauteur.

  • Ses tiges sont dressées, cylindriques, brunâtres, garnies de fins aiguillons. Elles sont bisannuelles et meurent la deuxième année après fructification.
  • Ses feuilles sont composées de 3 à 5 folioles dentées, de couleur vert brillant sur la face supérieure et blanchâtres, finement cotonneuses sur la face inférieure. Elles ne sont pas munies d'épines.
  • Ses fleurs sont composées de 5 pétales blancs. Elles possèdent des sépales recourbés après la floraison, apparaissant en grappes pendantes à l'aisselle des feuilles appartenant aux branches de l'année précédente. Le pistil est formé de 2 carpelles.
  • Son fruit est composé de nombreuses petites drupes rouges, ovoïdes, finement pubescentes, garnies des styles de stigmateset disposées sur un réceptacle convexe, tout en étant adhérentes entre elles.

Son habitat et ses origines

Le Framboisier pousse à l'état sauvage au bord des chemins, dans les clairières et sur les éboulis de montagne. Il est originaire de tout l'hémisphère nord.

Historique et vertus traditionnelles

Jadis, le framboisier connut une grande notoriété. Il est cultivé à la fin du Moyen-Âge et couramment utilisé pour ses vertus au cours du XVII ème siècle ou encore par les Indiens Hurons du Canada.

Précautions d'emploi

Aucune précaution d'emploi n'est à mentionner en l'état actuel des connaissances.