Marula

Sclerocarya birrea également nommée Maroela, Boran, Kamba, Maasai, Meru, Iganu, Pokot, Umganu, ... de la famille des Anacardiacées (Anacardiaceae)

 

En Anglais : Marula

Partie(s) utilisée(s) : Le fruits et les graine (amandes), dont on extrait l'huile de Marula.

Constituant(s) connu(s) :

  • Vitamine C (excellente teneur dans le fruit)
  • Vitamine E, antioxydants et acide oléique (dans l'huile extraite de l'amande)

Tous les produits à base de marula

par page
    • Peau
    PSO Natura - Crème riche restructurante

    PSO Natura - Crème riche restructurante

    200 ml
    Prix public : 39,90 €
    Prix membre : 31,92 €

Description botanique de la plante

Le Marula est un arbre au tronc simple, qui possède une cime en forme d'une large couronne et une écorce grise caractéristique. Il peut mesurer jusqu'à 18 m de haut.

  • Ses feuilles sont imparipennées et tombent pendant la saison sèche, afin de pouvoir économiser de l'eau.
  • Ses fleurs sont de couleur blanche et rose.
  • Ses fruits sont des drupes charnues, à la chair blanche et à la peau jaune-clair, renfermant un gros noyau dur de la taille d'une noix. Le noyau laisse s'échapper deux ou trois graines (amandes) quand il sèche.

Son habitat et ses origines

Le Marula se retrouve dans la région sub-sahélienne en l'Afrique de l'Ouest, jusque dans les régions boisées de l'Afrique du Sud. L'implantation du Marula révèle la migration du peuple africain les "Bantous", car le fruit était un élément très important de leur alimentation depuis toujours.

Historique et vertus traditionnelles

Les amandes du fruit du marula est très apprécié, car il a un léger goût de noisette. C'est une bonne source d'énergie pour les peuples locaux. Le fruit est consommé sous différentes formes, frais, en jus, en liqueur (Amarula) et en gelée. Sa chair est riche en vitamine C, soit 8 fois plus que l'orange. Son goût est âpre, ayant également une saveur de térébenthine prononcée. Consommer trop de fruits de Marula fermentés peut conduire à un état d'ébriété.
Les fruits seraient fortement insecticides. Utilisés en infusion, les peuples africains nettoyaient le bétail couvert de tiques.
Les animaux sauvages d'Afrique aiment consommer ce fruit délicieux.

Précautions d'emploi

Aucune connue aux dosages recommandés.