Capital bucco-dentaire : le préserver naturellement

Les dents sont des organes durs, servant à la mastication des aliments, mais aussi à parler ou encore à sourire. Dans la petite enfance, à partir de 6 mois et jusqu’à environ 6 ans, nous possédons 24 dents de lait. Puis ces dernières seront progressivement remplacées par les dents définitives jusqu’à environ 12 ans. À l’âge adulte, nous possédons 32 dents permanentes. Il existe plusieurs types de dents, chaque type ayant un rôle à jouer. On retrouve les incisives servant à couper, les canines servant à déchiqueter, puis enfin les prémolaires et les molaires servant à écraser et à broyer.

Focus sur l'anatomie des dents

Les dents sont implantées par une ou plusieurs racines dans l’os alvéolaire, luimême rattaché à la gencive. L’intérieur de la dent est constitué de la dentine, un tissu minéral poreux qui soutient l’émail, et de la pulpe contenant les nerfs et les artères. Cette dernière donne sa vitalité et sa sensibilité à la dent. L’émail protège la dentine et la pulpe, c’est le tissu le plus dur de l’organisme. Il contient en effet 95% de substances minérales, majoritairement du calcium. C’est vers l’âge de 40 ans que l’anatomie buccodentaire va se modifier petit à petit. On constate l’usure naturelle de l’émail, mais également des changements au niveau de la structure de la gencive ou encore de la densité osseuse.

Préserver son capital buccodentaire

Même si le vieillissement des dents est inéluctable, il est possible de le retarder avec une bonne hygiène dentaire, ainsi qu’une alimentation adaptée. En effet, une alimentation riche en sucre et en amidon favorise l’apparition des caries, notamment en entraînant la formation de la plaque dentaire et la production d’acides. Le calcium est nécessaire au maintien d’une denture normale. On peut le retrouver dans les amandes, les noix du Brésil, les brocolis, les haricots secs, ainsi que dans les produits laitiers. Les légumes et les fruits apportent des fibres stimulant la production de salive, qui permettra d’évacuer les acides et les enzymes qui attaquent les dents. Enfin, utilisez quotidiennement des produits d’hygiène dentaire naturels, respectueux de vos dents et de la flore buccale. Pensez à faire des visites de contrôle annuelles chez votre dentiste.