Les bienfaits du thé vert

Le thé est une boisson connue depuis l’Antiquité, sa consommation remonte à des milliers d’années. Et pourtant, le thé n’a jamais perdu en popularité. Il est aujourd’hui la deuxième boisson la plus consommée dans le monde, après l’eau. Le saviez-vous ?

Il existe différentes variétés de thés, ainsi que des sous-variétés… soit plusieurs milliers de thés différents, pour une seule et même plante d’origine : Camellia sinensis.

Dans cet article, nous vous présentons le thé vert et vous invitons à découvrir ses nombreux bienfaits.

Présentation du thé

Qu’est-ce que le thé ?

Le thé est une boisson aromatique obtenue par infusion dans de l’eau chaude. Il se prépare à partir des feuilles de théier, arbuste originaire d’Asie et plus précisément des régions proches de l’Himalaya. Les feuilles de thé sont séchées ou fermentées, et donnent lieu à une boisson traditionnellement consommée chaude ou froide et plus ou moins concentrée.

Depuis quand boit-on du thé ?

Dans le Sud de la Chine, le Nord de l’Inde, de la Birmanie et de la Thaïlande, ses régions d’origine, il est consommé depuis l’Antiquité. Par la suite, le thé s’est étendu peu à peu dans le reste de l’Asie, puis dans le monde arabe au IXe siècle et enfin en Occident à partir du XIVe siècle.

De nos jours, le thé est l’une des boissons les plus consommées au monde !

Quelles sont les différentes sortes de thé ? 

Il existe une multitude de variétés de thé, qui se différencient selon la région, la plante cultivée, le mode de culture et les traitements effectués en aval de la récolte. Tous ces facteurs vont influencer la qualité et le goût du thé.

Les variétés de thé sont différenciées selon un code couleur : vert, noir, blanc et jaune. Il existe également le thé Oolong et le thé post-fermenté.

Voici les caractéristiques propres à chacun :

  • thé noir : pour l’obtenir, les feuilles de théier ont subi une oxydation complète ;
  • thé vert : après la récolte, l’oxydation des feuilles de théier a été naturellement stoppée ;
  • thé Oolong : ce thé est un intermédiaire entre le thé noir et le thé vert, son oxydation est partielle. On le nomme également thé bleu ou thé bleu-vert ;
  • thé jaune : il s’agit d’un thé vert traditionnellement chinois ayant subi une phase de fermentation post-enzymatique. C’est une variété extrêmement rare, il ne faut d’ailleurs pas la confondre avec certains thés verts ou blancs que l’on qualifie de “thé jaune” car ils sont de très bonne qualité ;
  • thé blanc : c’est un thé faiblement oxydé. Avec le thé vert, le thé blanc est un thé peu transformé ;
  • thé post-fermenté : également nommé thé sombre ou thé noir-noir, le thé post-fermenté a tout d’abord été oxydé puis, il subit une période de fermentation à l’aide de bactéries, moisissures et levures dans un milieu adéquat (chaud et humide). Cette période peut durer plusieurs années et va modifier les saveurs du thé, qui deviendront onctueuses et terreuses.

Les variétés de thé vert

On estime à près de 2000 le nombre de variétés de thé vert ! Elles proviennent d’Asie, principalement de la Chine, du Japon, du Vietnam et de l’Indonésie, mais également de plus petits pays producteurs comme l’Inde, le Népal, le Tibet, le Sri Lanka ou le Bangladesh.

Voici une petite présentation de quelques principales variétés de thé vert :

  • Gunpowder : c’est un thé de Chine plutôt abordable financièrement. Ses feuilles sont roulées et serrées, elles viennent s’ouvrir lors de l’infusion. Son goût est légèrement fumé. Le thé Gunpowder a une haute teneur en fluorure, efficace pour aider à protéger les dents.
  • Bancha : il provient du Japon et signifie “thé ordinaire”. Son goût est plutôt fort et prononcé. Largement consommé au Japon, le thé Bancha est léger en théine et en vitamines, il est idéal pour une consommation du soir.
  • Matcha : traditionnellement, le thé Matcha est utilisé pour les cérémonies japonaises. Il a la particularité d’être réduit en poudre de couleur verte vive. Cette poudre doit être battue avec un fouet en bambou avant d’être dégustée en boisson. Depuis quelques années, le thé Matcha est au cœur des tendances culinaires, vous pouvez l’incorporer à vos préparations de gâteaux, crêpes, smoothies, glaces...
  • Sencha : le thé Sencha représente près de 80 % de la production et de la consommation de thé au Japon ! Il est infusé à 70°C, ses feuilles sont plus petites et son goût est raffiné. Le thé Sencha a une forte teneur en polyphénol, ce qui en fait un très bon allié santé.
  • Gyokuro : son nom signifie “rosée de jade”, c’est l’un des meilleurs thés japonais. Plus onéreux, sa couleur est plus verte que les autres thés verts et son goût est léger et végétal.

Comment choisir son thé vert ?

Le goût : nature ou aromatisé

Pour ce critère, tout est une affaire de goût personnel ! Le thé vert nature offre des saveurs douces et légèrement herbacées, ce qui peut ne pas convenir à tout le monde.

Il existe désormais des déclinaisons infinies de thés verts aromatisés :

  • aux fruits : agrumes, fruits exotiques, fruits rouges…
  • aux épices : cannelle, cardamome, gingembre…
  • aux fleurs : jasmin, rose…

Si vous optez pour un thé vert aromatisé, nous vous conseillons de privilégier ceux aux arômes naturels, avec des vrais morceaux de fruits ou de fleurs par exemple. Certaines marques utilisent des arômes de synthèse pour obtenir une saveur plus gourmande, ce qui diminue la qualité et les bienfaits de votre thé vert.

L’agriculture biologique

Comme pour toute plante végétale cultivée, les modes de production peuvent user de produits nocifs à notre santé et polluants pour la planète : engrais, herbicides, pesticides et autres produits chimiques sont sur la liste. La culture du thé vert n’est malheureusement pas une exception à la règle.

Par ailleurs, de la récolte à la consommation, les feuilles de thé ne sont jamais lavées ! À l'inverse des fruits ou des légumes que l’on peut nettoyer pour retirer en partie les pesticides, cela est impossible pour le thé. C’est pourquoi nous vous recommandons fortement de privilégier les thés issus de l’agriculture biologique. Pour cela, vous pouvez rechercher les labels et certifications du produit.

En outre, vous pouvez opter pour une certification Commerce Équitable, afin de soutenir les travailleurs agricoles et de vous assurer (encore une fois) d’une qualité optimale.

L’aspect 

L’aspect d’un thé, quel qu’il soit, est un critère qui ne ment pas ! Un thé de qualité est composé de jeunes bourgeons du théier, les feuilles de votre thé doivent donc être entières. Si vous remarquez que votre thé est poudreux, c’est que sa qualité est médiocre.

La provenance

N’oublions pas que le thé provient d’une plante, censée pousser de manière naturelle dans son environnement d’origine pour préserver sa qualité. Il conviendra donc de choisir un thé provenant d’Asie, de Chine ou du Japon par exemple, et plus précisément dans les régions montagneuses.

En effet, un théier cultivé à proximité d’un centre urbain et industriel n’aura pas la même qualité qu’un théier des montagnes cultivé en pleine nature. Habituellement, la provenance du thé est indiquée sur l’emballage.

Le format

Vous le savez sûrement déjà, le thé existe sous deux formes : en sachet à infuser, ou en vrac (feuilles libres). Globalement, le thé en sachet est de moins bonne qualité que le thé en feuilles libres. De plus, elles offrent davantage de goût et l’infusion sera meilleure grâce à un bon dosage entre la quantité de thé et d’eau.

Ainsi, pour profiter de ses bienfaits, préférez le thé vert en vrac.

Quels sont les bienfaits du thé vert ?

Défenses naturelles

À l’inverse du thé noir, le thé vert est riche en antioxydants. En effet, le thé vert contient des tanins, qui appartiennent à la famille des polyphénols et sont des antioxydants de bonne qualité. En plus des tanins, le thé contient d’autres puissants antioxydants : l’EGCG (épigallocatechine-3-gallate) et autres catéchines, les théaflavines.

Les antioxydants sont des petites molécules qui participent à l’élimination des radicaux libres de l’organisme. Les antioxydants agissent comme des boucliers face aux radicaux libres et protègent donc notre organisme.

La consommation de thé aide à renforcer les défenses naturelles et antioxydantes de l'organisme.

Le thé vert est donc un incroyable allié pour notre organisme !

Tonicité et énergie

Le thé vert contient trois stimulants : la caféine, la théobromine et la théophylline. Ces substances sont traditionnellement utilisées pour retrouver de l’énergie et lutter contre la fatigue mentale et physique.

En étant moins fatigué, on accroît ses capacités intellectuelles et physiques, on renforce notre organisme et améliore notre bien-être.

Relaxation et sommeil

Le thé vert est largement utilisé pour aider à relaxer l’esprit et à se détendre. Il contient en effet de la L-théanine, un acide aminé, qui aide à être détendu. Elle stimule les ondes cérébrales alpha qui sont associées à un état mental détendu mais vigilant.

Un autre bienfait du thé vert est qu’il favorise le sommeil naturel.

Par ailleurs, un corps relaxé et reposé va avec un esprit plus vif et vigilant. Le thé vert aide ainsi à concentrer son attention et à être moins distrait.

Santé dentaire

Dans la médecine traditionnelle chinoise, le thé vert est utilisé pour maintenir une bonne hygiène buccodentaire. En effet, le thé contient du fluorure et des tanins qui aident à protéger les dents. Il permet également la diminution d’acides produits par les bactéries de la plaque dentaire et aide à la réduction de cette dernière.

Comment consommer le thé vert pour ses bienfaits ?

En Asie, et notamment en Chine et au Japon, la préparation du thé est une véritable tradition et doit se faire selon des techniques particulières. Chaque type de thé possède son propre temps d’infusion, une température à respecter et rapport quantité d’eau/de thé spécifique.

La durée et la température d’infusion sont les deux éléments à maîtriser car ce sont eux qui vont activer les bienfaits du thé vert, il ne faut donc pas les négliger pour profiter des nombreux bénéfices précédemment cités.

Si la température est trop élevée, cela va dégrader de nombreux nutriments contenus dans le thé vert (vitamines, minéraux, antioxydants…) et va également libérer certaines substances non désirées, comme de l’acide oxalique.

Réciproquement, une température trop basse va empêcher la libération des molécules à l’origine des bienfaits du thé vert.

Le principe est le même pour la durée d’infusion.

De manière générale, pour profiter au maximum des bienfaits du thé vert, on recommande d’infuser 2 cuillères à café pour 0,3 à 0,5 litre d’eau pendant 2 minutes dans une eau à environ 60°C. Cette eau est de préférence plate, pauvre en calcaire et riche en minéraux. Le thé devrait être bu dans les 10 minutes après infusion. Il ne faut jamais réchauffer ou maintenir au chaud le thé.

Ces données peuvent varier selon les variétés de thés verts, n’hésitez pas à vous renseigner au préalable.

Quelle quantité de thé par jour peut-on consommer ?

Certaines études ont mis en évidence que, pour bénéficier des bienfaits du thé vert, il fallait en consommer au moins deux tasses par jour. L’idéal serait d’en consommer quotidiennement trois tasses, à répartir tout au long de la journée.

Enfin, il conviendra de bien s’hydrater à côté et de ne pas boire que du thé.

 

Camille Martel

Rédactrice spécialisée en Nutrition