Tout savoir sur le maté

Le maté est une boisson traditionnelle de l’Amérique du Sud, obtenue par infusion des feuilles de yerba maté, une plante connue par ses vertus stimulantes, diurétiques, et antioxydantes.

Il est consommé par les amérindiens dès l’époque précolombienne, et même si son arrivée en Europe remonte au XVIIème siècle, ce n’est que récemment que sa consommation commence à se populariser, représentant une alternative intéressante aux boissons plus traditionnelles telles que le thé ou le café.

Qu’est-ce que le maté ?

La yerba maté est une plante de l’espèce Ilex paraguariensis, similaire au houx, qui est cultivée au Paraguay, en Argentine, dans le piémont du Pérou et de la Bolivie ainsi que dans le sud du Brésil.

Les feuilles de cette plante sont cueillies et parfois affinées jusqu’à 24 mois : plus l’affinage est long, plus amer sera le maté.

Après l’affinage, les feuilles sont torréfiées et finalement pulvérisées. Dans certains cas, la poudre de maté est allongée avec 5 à 20% de tiges de yerba séchées, ce qui permet d’obtenir un produit plus doux.

Cette poudre végétale est la base du maté : une infusion stimulante et diurétique, ayant un goût difficile à décrire, avec des notes herbales, mais en même temps assez amères et un peu astringentes. 

Pourquoi le maté est une boisson stimulante ?

Le maté contient des substances appelées xanthines : caféine, théine et théobromine, la combinaison de ces trois composés est parfois appelée « matéine ». Elles stimulent le système nerveux, ce qui permet de rester actif et alerte, et agissent comme des stimulants physiques, en limitant la fatigue.

  • La caféine est un stimulant rapide, physique et cérébral. 100 mL de maté contiennent entre 36 et 50 mg de caféine (plus que le thé vert, mais moins qu’un café espresso).
  • La théine, naturellement présente dans le thé, possède un effet stimulant cérébral, un peu plus lent que celui de la caféine, mais qui se prolonge sur quelques heures. 100 mL de maté contiennent environ 25 mg de théine.
  • La théobromine (qui se trouve couramment dans le cacao) est un composé associé à la bonne humeur et qui limite la nervosité ou l’excitation liées aux autres deux substances stimulantes contenues dans le maté. Sa teneur est d’environ 10 mg par 100 mL de boisson.

Le maté : patrimoine culturel des peuples amérindiens 

Dans les régions australes de l’Amérique du Sud, boire du maté fait partie du quotidien, c’est un véritable rituel, comme l’heure du thé pour les anglais : le plus souvent il se partage en famille ou entre amis, tous assis en cercle ; le maté est synonyme de convivialité et hospitalité.

Sa consommation s’est considérablement répandue ces vingt dernières années : les étudiants et les travailleurs l’utilisent comme substitut du café pendant les longues journées de stress, et même les sportifs font le plein d’énergie avec des infusions de maté.

En France, le maté n’est pas assez connu ; en fait, ce n’est que depuis récemment que vous pouvez le retrouver sous forme de tisane, parmi le choix de boissons chaudes dans les cafés ou les salons de thé. Aussi, il est possible de retrouver des feuilles de maté en vrac ou en sachet, importées par certaines épiceries spécialisées dans les produits du monde ou des herboristeries.

Comment préparer le maté ?

Pour préparer une tasse de maté, vous aurez besoin de 1 à 2 grammes de poudre de feuilles séchées de yerba maté et 20 cL d’eau frémissante, pas bouillante (entre 80 et 90 °C).

Les instruments utilisés traditionnellement pour la préparation du maté sont :

  • La calebasse (appelée mate, porongo ou guampa selon la région) : c’est le récipient dans lequel on prépare l'infusion. À l'origine elle était élaborée en courge, mais elle existe aussi en corne de bœuf, en porcelaine ou en bois.
  • La bombilla, une sorte de paille métallique qui sert à la fois de filtre.

La méthode la plus courante de préparation du maté consiste à :

  • Déposer les feuilles séchées de yerba maté dans la calebasse.
  • Pencher délicatement la calebasse, pour former un tas d’un côté. Puis, déposer la bombilla sur le côté vide.
  • Verser un peu d'eau froide, juste pour hydrater un peu les feuilles de maté.
  • Continuer de remplir la calebasse jusqu’aux ¾, avec de l'eau très chaude mais pas bouillante.
  • Couvrir l’ouverture de la calebasse avec la paume de la main (ceci n’est pas essentiel) et secouer doucement la calebasse plusieurs fois, en laissant infuser les feuilles pendant 5 à 10 minutes.

Il est possible de remplir à nouveau la calebasse (même plusieurs fois dans la journée) avec de l’eau chaude. En général, cela adoucit un peu le goût de la boisson, mais elle reste bien appréciée.

Ne vous inquiétez pas si vous ne retrouvez pas les instruments précis ; sur le marché actuel, il existe le maté en sachets (tels comme les tisanes aux herbes) ou en poudre soluble, à préparer dans une tasse d’eau très chaude.

Comment boire du maté ?

Le maté peut être bu chaud ou froid, voire glacé, sucré ou nature… Tout dépend des variations culturelles et des préférences par rapport à l’amertume.

Le maté amer (amargo)

C’est la forme traditionnelle de boire le maté. Les feuilles torréfiées et infusées natures donnent à l’infusion un goût naturellement amer. Il est le préféré dans les zones rurales des pays du Sud de l’Amérique et au Brésil. 

Le maté sucré (dulce)

Afin d’adoucir l’amertume du maté, on ajoute du sucre ou du miel à chaque infusion (parfois uniquement ou dans la première). C’est la façon de le boire dans le sud des Andes et dans certaines métropoles (Buenos Aires, Santiago du Chili).

Dans certains cas, il est possible d’ajouter du zeste ou des tranches de fruits : orange, citron ou pomme, et même de la noix de coco râpée. 

La tisane de maté

C’est une boisson claire, obtenue après avoir tamisé le maté infusé. Actuellement il existe des sachets pour tisane, qui vous permettent d’avoir ce même résultat.

Le maté au lait

L’infusion est réalisée dans du lait chaud sucré (au lieu de la faire dans l’eau bouillante). C’est une façon de faire goûter le maté aux plus jeunes.

Le maté aux herbes

Dans l’infusion, il est possible d’ajouter d’autres herbes sèches pour donner une saveur différente ou pour combiner des vertus thérapeutiques (digestives, diurétiques, etc.) ou afin d’alléger l’effet stimulant dans les infusions de fin de journée (en ajoutant de la camomille ou de la mélisse par exemple).

Le maté froid ou glacé (téréré) 

C’est une boisson rafraîchissante de maté (seul ou avec de la menthe ou du citron), préparée par macération des feuilles dans l’eau froide. Parfait pour les climats les plus chauds ou pour les mois d’été.

Combien peut-on prendre de maté par jour ?

Comme le maté est une boisson stimulante sur le système nerveux, il est conseillé de ne pas dépasser les deux tasses par jour, voire une seule tasse si vous avez tendance aux insomnies ou à l’anxiété.

Même si dans les pays sud américains la coutume est de consommer des quantités plus généreuses, le plus souvent il s’agit d’un premier maté auquel on rajoute de l’eau chaude au long de la journée. De plus, si vous n’êtes pas habitué aux effets stimulants de cette boisson, préférez la modération.

Une consommation excessive de maté pourrait perturber votre sommeil ou risquerait d’avoir des effets laxatifs ou diurétiques.

Sachez aussi que boire du maté est contre-indiqué pendant la grossesse et l’allaitement, ainsi que chez les enfants et les adolescents.

Les bienfaits du maté sur la santé

Les propriétés du maté sont connues depuis très longtemps : stimulantes, antioxydantes, diurétiques, digestives… des vertus confirmées grâce à de nombreuses études scientifiques au cours des dernières décennies.

Avant de poursuivre la lecture, je vous rappelle que la consommation doit rester modérée. Si vous avez des maladies cardiovasculaires, neurologiques ou si vous prenez plusieurs médicaments, demandez l’avis d'un professionnel de la santé avant d’adopter cette nouvelle tendance.

Un stimulant naturel

Le maté est riche en xanthines (caféine, théobromine et théine), des substances au pouvoir stimulant physique et mental : il augmente le niveau d’énergie très rapidement et pendant quelques heures et vous rend plus alerte et performant.

Il apporte aussi des vitamines du groupe B (B1, B2 et B6) et des minéraux comme le potassium et le magnésium, indispensables à la lutte contre la fatigue intellectuelle et physique.

Le maté est aussi connu pour avoir d’autres effets positifs sur le système nerveux : c’est un tonique cérébral puissant, il améliore la capacité de concentration.

Un allié minceur

Dans les pays où l’on consomme le maté régulièrement, le taux de surpoids est plutôt bas. Alors, pourrait-il le maté aider à maintenir un poids corporel sain ?

Le maté est une boisson très faible, voire nulle en calories, parce que ne contient que des traces de glucides et de protéines.

De plus, il possède des propriétés qui sont favorables à la perte de poids :

  • Étant donné sa teneur en caféine, le maté est considéré une boisson thermogénique, c’est-à-dire, qui favorise la dégradation des graisses.
  • Il possède aussi un double effet coupe-faim : il ralentit la vidange gastrique et en même temps, il stimule la leptine (hormone de la satiété).
  • Grâce à ses propriétés diurétiques, boire du maté prévient la rétention d’eau, favorable à la perte de poids.
  • Il stimule la bonne digestion, aide le transit et diminue les ballonnements, des facteurs aussi importants quand nous cherchons à avoir un ventre plat.

Pour avoir des effets amaigrissants avec le maté, il est nécessaire une consommation régulière, et bien évidemment, avoir une alimentation équilibrée et une pratique sportive suffisante.

Un diurétique et dépuratif puissant

Le maté inhibe naturellement l’hormone antidiurétique, ce qui stimule l’élimination rénale d’eau et stimule les urines. Il aide ainsi le corps à éliminer l’excès d’eau et des toxines.

Il est recommandé de boire au moins 2 litres d’eau par jour pour majorer cet effet, mais aussi pour éviter une éventuelle déshydratation. 

Une mine d’antioxydants

Le maté est très riche en polyphénols et flavonoïdes, des composants végétaux antioxydants, qui permettent de protéger les cellules de notre corps des agressions, des radicaux libres et du vieillissement prématuré. 

Un partenaire du système cardiovasculaire

Une consommation modérée de maté permet d’améliorer la circulation sanguine et de réguler le rythme cardiaque. Néanmoins, si vous en consommez trop, cela peut avoir un effet excitant.

De plus, grâce à ses polyphénols, le maté protège également le cœur et le système vasculaire du stress oxydatif, important dans la prévention des maladies cardiovasculaires.

Combiné à un mode de vie actif, le maté permet aussi de retrouver un bon équilibre des lipides sanguins.

Ses effets anti-douleur

Le maté est utilisé traditionnellement pour soulager les maux de tête, une action probablement liée à sa teneur en caféine.

Enfin, c’est un concentré de vitamines et minéraux.

Les feuilles de yerba maté sont riches vitamines A, C, E, B1, B2 et B6 et en minéraux comme le magnésium, le potassium, le calcium et le phosphore ; des micronutriments indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.

Le mot de la fin : café, thé ou maté ?

Le café et le thé sont les options classiques quand nous cherchons de l’énergie physique et mentale.

Mais le maté est un excellent choix quand nous cherchons aussi à améliorer notre forme : garder la ligne, détoxifier l’organisme, prévenir le vieillissement ou faire le plein de vitamines.

C’est une boisson à la fois stimulante et thérapeutique : avec des effets énergisants similaires au thé ou au café, mais bien plus riche en micronutriments, antioxydants et de nombreuses vertus pour la santé.

Même s’il reste encore peu connu en France, je vous invite à découvrir tous les bienfaits de cette boisson typique des terres australes !

 

Rossana DE JONGH

Diététicienne – Nutritionniste