Comment bien choisir son naturopathe ?

La naturopathie a le vent en poupe. Depuis quelques années et particulièrement dans ce contexte particulier de crise sanitaire, on assiste à un retour des mentalités vers des choses plus simples, plus saines et un besoin de mieux-être. L’Homme revient petit à petit vers ce qui le lie à la nature, vers ce qui fait profondément sens, dans un monde survolté où le stress touche quasiment la totalité de la population. 

Le naturopathe, en tant que praticien de bien-être, accompagne ses consultants dans leur démarche, en les guidant sur le chemin du retour vers le naturel, pour plus de bien-être au quotidien. 

La naturopathie, discipline pourtant ancienne et issue des traditions millénaires, est en pleine expansion, et on voit fleurir le long des rues les plaques professionnelles des naturopathes récemment installés. 

La naturopathie n’est pourtant pas réglementée et n’importe qui peut s’improviser naturopathe avec pignon sur rue, ce qui fait énormément de tort à toute la profession et aux professionnels qui se sont formés sérieusement. 

Alors à qui accorder sa confiance ? Comment savoir si votre naturopathe est réellement en mesure de vous accompagner ? Quels sont les critères qui font de lui un véritable professionnel ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Qu’est ce qu’un naturopathe ?

Un naturopathe est donc un professionnel du bien-être. Il a été formé dans une école ou une faculté privée. Son certificat n’est pas un diplôme d’État, puisque ça n’existe pas, mais il atteste malgré tout de sa formation.

Le naturopathe vous accompagne pour atteindre vos objectifs, en utilisant des moyens naturels. Il vous guide, vous montre la voie à suivre, pour qu’à terme, vous puissiez devenir plus autonome vers une hygiène de vie plus saine. 

Son travail s’appuie sur l’analyse approfondie de votre hygiène de vie et de votre fonctionnement physiologique, afin de déterminer ce qui pourrait être amélioré, pour plus de bien-être. 

Le naturopathe s’attache avant tout à chercher les réelles causes des difficultés pour agir en amont. Il prend en compte la personne dans sa globalité : avec son contexte de vie, son terrain, son caractère, son historique personnel… 

Ce qu’un naturopathe n’est pas

La naturopathie n’est pas une “médecine verte” ou une “médecine naturelle”. Le naturopathe n’est d’ailleurs pas médecin (sauf s’il cumule les deux formations). Le naturopathe ne fait aucun diagnostic médical : il n’en a ni les compétences ni le droit. Il préfèrera d’ailleurs, au contraire, que son consultant ait au préalable reçu le diagnostic d’un médecin s’il présente des soucis, pour pouvoir l’accompagner en complémentarité de ce que lui aura proposé le médecin. 

Le naturopathe ne prescrit rien, il délivre des conseils, et ne s’oppose jamais à un traitement médical en cours. Au contraire, il l’accompagne. 

Le naturopathe n’est pas un gourou. Il ne propose rien de magique ni de guérison miraculeuse. La naturopathie est parfois, à tort, confondue avec l’ésotérisme et le mouvement New Age. Mais elle ne peut se limiter à ce travail spirituel. 

En réalité, la naturopathie s’appuie sur la physiologie. Elle redonne à l’organisme ce dont il a besoin pour fonctionner de façon optimale au niveau physique, mental et émotionnel. 

Le travail sur l’épanouissement spirituel peut venir compléter le tableau, bien entendu dans un souci d’accompagnement holistique. 

Notre guide pour bien choisir son naturopathe

La naturopathie n’étant pour le moment pas encadrée par la réglementation, il existe parmi les praticiens, certains naturopathes autoproclamés, pouvant avoir recours à des pratiques douteuses. Il existe de nombreux critères pour choisir le praticien qui sera à la fois un véritable professionnel, mais aussi celui qui vous correspondra : le panel d’outils et de pratiques qu’englobe la naturopathie étant large, chaque praticien a en général choisi ses outils privilégiés et ses tendances. 

Vérifier la formation du naturopathe

Malgré le manque de législation, il existe de nombreuses formations reconnues pour les professionnels de la naturopathie. La plupart des naturopathes ont un site web pour présenter leur activité, où ils n’hésitent pas à mettre leurs certificats en valeur, justement pour ne pas être confondus avec des praticiens douteux.

Plusieurs organisations s’articulent autour de la profession pour faire valoir la qualité de formation des naturopathes, espérant qu’à terme, une réglementation encadre enfin la profession. 

Parmi elles, on peut compter notamment la FENA (Fédération des Écoles de Naturopathie). Cette fédération n’a rien d’officiel devant la loi, mais elle a le mérite de proposer un tronc commun et un nombre minimum d’heures, qui montrent la qualité de la formation. Ainsi, un praticien certifié FENA aura donc reçu une formation suffisante pour exercer professionnellement. 

Deux autres structures syndicales se portent également garantes de la formation des praticiens : L’OMNES (Organisation de la Médecine Naturelle et de l'Éducation Sanitaire) et le Syndicat des Professionnels de la Naturopathie. Chacune de ces deux organisations demande à ses adhérents de montrer patte blanche et d’attester de la qualité de leur formation. 

Ainsi, si vous choisissez un praticien agréé FENA, OMNES, ou faisant partie du Syndicat des Professionnels de la Naturopathie, vous êtes assuré qu’il a reçu une formation reconnue.

Et si mon naturopathe n’appartient à aucun de ces organismes ? 

S’assurer de la formation du praticien est une façon objective de vérifier ses compétences. Malgré tout, on ne peut nier que certains naturopathes, n’appartenant à aucune de ces structures, sont pourtant bien des praticiens compétents.

En effet, actuellement les écoles de naturopathie sont nombreuses, ce qui n’était pas le cas il y a plus de vingt ans, et ces différents syndicats et fédérations sont assez récents. 

Certains naturopathes de l’ancienne génération se sont formés par leur propres moyens aux différentes techniques naturopathiques. Il sera alors judicieux de tenir compte du « bouche à oreille ». Vous connaissez des personnes qui ont consulté ces praticiens ? En ont-ils été satisfaits ? Si oui, ils peuvent alors aussi vous convenir et vous accompagner de façon efficace vers plus de bien-être. 

Vérifier les avis émis sur la qualité du service que propose le naturopathe 

Les outils numériques étant désormais démocratisés pour trouver un praticien, il convient également d’examiner sur le web ou les réseaux sociaux, les différents avis portant sur la qualité du service que propose le professionnel. On peut trouver des avis de consultants sur chaque plateforme ou le praticien sera référencé. Ce critère ne peut être, malgré tout, le seul à rechercher, car en effet, il n’est pas difficile de créer de faux profils pour émettre de faux avis qu’ils soient favorables ou défavorables. 

Quelles approches le naturopathe favorise-t-il ? 

Comme mentionné précédemment, le champ d’action et les outils du naturopathe sont larges : rééquilibrage alimentaire, diététique, activité physique, psychologie, aromathérapie, phytothérapie, hydrologie, massage, réflexologie… Le naturopathe possède une dizaine de techniques pour lesquelles il a été formé. 

La plupart des professionnels n’utilisent pas les dix techniques, et pratiquent plutôt celles qui leur parlent le plus, avec lesquelles ils sont le plus à l’aise. Ce critère doit entrer en ligne de compte pour le choix de votre praticien. Il est donc préférable que les pratiques habituelles du naturopathe correspondent également à vos envies et à votre sensibilité.

Êtes-vous plus cartésien ? Ancré ? Sensible à une approche scientifique ? Ou plus réceptif à un travail énergétique et vibratoire utilisant la lithothérapie par exemple, ou encore le travail sur les chakras ? 

Il est impératif d’être sur la même longueur d'onde, pour que le binôme formé entre le praticien et son consultant fonctionne et que les objectifs du consultant soient avant tout atteints. 

Mais de fait, il est indispensable que le praticien qui exerce la naturopathie s’appuie au moins sur les trois techniques principales que sont l’hygiène de vie (à travers les conseils alimentaires), l’activité physique et la psychologie (écoute active).

Son ancienneté dans la profession

Comme tout professionnel, plus il a acquis de l’expérience et plus le naturopathe paraît digne de confiance. Il s’agit donc là d’un paramètre à prendre en compte dans le choix. Malgré tout, la jeunesse dans la profession ne doit pas être rédhibitoire, et si le praticien vous inspire confiance (grâce aux autres critères) malgré son diplôme fraîchement obtenu, écoutez votre instinct.

Sa spécialité

Certains naturopathes présentent des spécialités ou des domaines de prédilection. Dans la même idée que pour la vérification de la formation, il convient de s’assurer que le praticien a bien été formé pour se déclarer spécialiste de telle ou telle problématique.

Bien entendu, choisir un praticien spécialisé dans votre problématique est tout à fait à propos, ce qui ne veut pas dire qu’un praticien qui ne possède pas cette spécialité ne saura pas vous accompagner.

La durée d’une séance 

Une séance de naturopathie dure environ 1h30, pour la première consultation. Une durée inférieure à 1h paraît trop courte pour réaliser une véritable analyse de votre hygiène de vie.

À qui peut-on accorder sa confiance ?

Pour savoir à qui accorder sa confiance, il convient de cumuler l’ensemble des ces critères pour faire son choix. Un bon praticien, à la formation reconnue, dont les avis sont positifs, qui pratique des méthodes qui vous parlent comme l’aromathérapie, la phytothérapie, la réflexologie, la relaxation ou encore la nutrition, sera celui qu’il vous faut, particulièrement si vous sentez qu’il y a une bonne connexion avec cette personne. 

À chaque praticien, son type de clientèle.

Consultation visio ou cabinet 

Le type de consultation peut également peser dans le choix du praticien. Deux propositions sont possibles : la consultation en cabinet et la consultation en visioconférence en ligne, qui s’est largement démocratisée avec le contexte sanitaire. Même si, en effet, la consultation en cabinet semble à privilégier, la visio consultation peut présenter des avantages non négligeables : elle peut vous permettre de consulter un praticien reconnu qui est loin de chez vous, et vous évite de vous déplacer. 

Des conseils personnalisés

Quel que soit le praticien choisi et le type de consultation, un paramètre est indispensable à une bonne pratique de la naturopathie : les conseils prodigués sont complètement individualisés au consultant. Pas de protocoles identiques à tous car c’est un des piliers de la naturopathie : prendre en compte la personne dans sa globalité mais aussi dans son individualité. 

Comment se déroule la première séance avec un naturopathe ?

La première séance avec un naturopathe dure environ 1h30. Lors de cette première prise de contact, le praticien va dresser le bilan de vitalité du consultant.

Ainsi donc, le naturopathe pose un certain nombre de questions ciblées pour cerner le consultant, dresser un portrait de lui au moment T, et voir à quel niveau il faut agir pour améliorer le confort et le bien-être. 

À l’issue de la consultation, le naturopathe prodigue des conseils d’hygiène de vie, d’alimentation, d’activité physique qui peuvent s’accompagner d’utilisation de plantes, de minéraux, de vitamines, etc. Ces conseils s’articulent sous la forme d’un programme d’hygiène vitale (sous forme écrite en général), qui peut aussi être nommé “compte rendu de consultation”. Un suivi, qui ne doit jamais être imposé, peut être proposé pour avancer avec cohérence sur le chemin du bien-être.

Choisir un naturopathe peut paraître compliqué et la crainte de tomber sur une personne mal intentionnée peut parfois arrêter certaines personnes dans leur choix de se faire suivre. Les critères à prendre en compte pour attester de la qualité d’un praticien sont simples et facilement vérifiables. Ils vous permettront d’obtenir un suivi de qualité et d’avancer vers le mieux-être avec cohérence. 

Manon Vitte 

Rédactrice spécialisée en Naturopathie